Ces Warriors sont historiques, tout simplement

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Se rend on bien compte de ce qu'on accompli les Golden State Warriors en se qualifiant pour leurs cinquièmes Finales NBA consécutives ?

Les Golden State Warriors se sont qualifiés sans surprise pour les Finales NBA 2019. Les Californiens sont venus à bout des Portland Trail Blazers en leur infligeant un sweep au terme du game 4. Cette victoire est aussi le marqueur de deux événements dont il faut mesurer l'impact historique. Sur le plan individuel, déjà, jamais deux coéquipiers n'étaient parvenus à enregistrer un triple-double lors d'un même match de playoffs. C'est déjà arrivé en saison régulière, jamais en post-saison. Comme un symbole, puisque ce sont eux qui incarnent à leur façon cette dynastie que sont devenus les Warriors, Stephen Curry (37 points, 13 rebonds et 11 passes) et Draymond Green (18 points, 14 rebonds et 11 passes) se sont chargés de défricher le terrain.

Autre accomplissement bien plus majeur que l'on ne pensait pas forcément possible il y a quelques années : une cinquième participation de suite aux Finales NBA. LeBron James a été titanesque sur le plan individuel en allant 8 fois de suite en Finales avec Miami et Cleveland. Mais collectivement, aucune franchise depuis les mythiques Boston Celtics de Bill Russell, 10 fois finalistes entre 1957 et 1966, n'avait réussi cet exploit.

Mêmes les Bulls et les Lakers ne l'ont pas fait

Même les plus grandes équipes de l'ère moderne ont connu, à un moment ou à un autre, un coup d'arrêt. La retraite ou le départ d'une star (Michael Jordan, entre deux three-peats avec le Bulls, ou LeBron James, parti du Heat après quatre Finales pour rentrer à Cleveland), des luttes intestines (Kobe et Shaq chez les Lakers des années 2000), ou l'inévitable usure mentale (les Lakers et leurs trois Finales entre 2008 et 2010) ont eu raison de la plupart des candidats potentiels. Assister à une telle démonstration d'excellence est un privilège. On ne sait pas combien de temps durera encore cet état de grâce trop souvent impacté à la seule présence de Kevin Durant. Le travail de construction de cette équipe est sensationnel de A à Z et il n'est pas certain que l'on revoit cela avant plusieurs décennies.