Gregg Popovich est toujours hanté par le Game 6…

Gregg Popovich parvient à peine à digérer la défaite des siens lors du game 6 des finales NBA, plus de quatre mois après.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Gregg Popovich est toujours hanté par le Game 6…
On ne refait pas l'histoire mais les San Antonio Spurs ne sont pas passés loin d'un cinquième sacre. Une poignée de seconde, un rebond, un shoot de Ray Allen... le Game 6 aurait pu être celui de la délivrance pour Gregg Popovich et ses troupes. Il demeure aujourd'hui un cauchemar que le coach des éperons ne semble pas prêt d'oublier.
"Je repense au match 6 tous les jours, sans exception. Je revois chaque action. Le premier tir de LeBron, le rebond, le deuxième shoot..."
Ah, ce fameux rebond offensif de Chris Bosh qui amène au tir primé de Ray Allen. Malgré sa déception, Gregg Popovich confie au San Antonio Express News que si tout était à refaire, il ne mettrait pas Tim Duncan, son meilleur rebondeur, sur le terrain pour jouer cette action. Le Pop a des principes... Visiblement, le coach a été hanté au point d'exaspérer sa propre famille. C'est d'ailleurs sa fille, Jill, qui a tenu à le remotiver alors que Popovich se sentait "vraiment très triste".
"Ok, papa, mettons ça au clair. Tu as gagné quatre titres et tu es allé une cinquième fois en finale. Tous les autres coaches perdent mais le pauvre Greggy ne peut pas perdre car il est unique. Tu peux t'en remettre ? Fin de l'histoire."
Pas de doute, il y a du Popovich là-dedans. Les mots de sa fille ont remotivé le coach futur Hall Of Famer vu que ce dernier avoue avoir repris du poil de la bête depuis. Il est désormais prêt à repartir à la conquête d'un nouveau titre, avec, une nouvelle fois, Tim Duncan, Manu Ginobili et Tony Parker à ses côtés.
Afficher les commentaires (35)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest