Draymond Green : « Mozgov est énorme »

Les deux intérieurs des Warriors ont réalisé des prestations bien plus intéressantes que lors du Game 3.

Guillaume RantetPar Guillaume Rantet | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Draymond Green : « Mozgov est énorme »
Revenons au Game 3 des finales NBA 2015. Du côté des Golden State Warriors, Harrison Barnes termine avec 0 point. Il rate chacune de ses huit tentatives. À l'intérieur, Draymond Green ne fait pas vraiment mieux : il finit le match à 7 points, à 2/10 au shoot, 7 rebonds et 3 passes. À l'image de leur équipe, les deux hommes ont sombré et permis aux Cleveland Cavaliers de prendre la tête dans la série. Alors ils se remettent au travail.
« J'ai beaucoup travaillé mercredi, parce que je ne me sentais pas en confiance », raconte Draymond Green au San Jose Mercury News. « Les entraîneurs m'ont demandé de shooter 30 minutes, et je l'ai fait pendant une heure. Je n'ai pas quitté le gymnase tant que je ne me sentais pas assez à l'aise. »
Un travail qui a payé. Hier, Green a ainsi inscrit 17 points, à 6/11 au shoot, récupéré 7 rebonds et réalisé 6 passes. Son coach, Steve Kerr, l'a parfois fait jouer pivot. Avec une mission : faire mal à Timofey Mozgov, mais également à LeBron James.
« J'ai déjà joué pivot plusieurs fois cette année, mais Mozgov est énorme. Il doit faire 2m20 et 18 kilos de plus que moi et il est talentueux. Mais il vaut mieux prendre le risque que Mozgov te batte plutôt que LeBron te batte. »

La vidéo qui a réveillé les Warriors

Le Russe a réalisé un double-double hier, à 28 points et 10 rebonds. Mais la stratégie de l'équipe d'Oakland semble avoir fonctionné concernant LeBron James, qui n'a scoré que 20 points alors qu'il était sur un rythme effréné auparavant. De son côté, Harrison Barnes raconte comment son équipe s'est remotivée :
« Nous avons regardé la vidéo du dernier match et vu tous les ballons et les rebonds que nous avons perdus. Ils nous ont dominés et ont joué à un bien meilleur niveau que nous. Ils se battaient plus que nous, et nous jouions à leur rythme. La vidéo était embarrassante à regarder, sachant que nous étions en finales et que nous pouvions perdre seulement à cause d'un manque d'efforts. Nous savions que nous devions être plus agressifs et jouer avec plus d'énergie. »
Bingo : Harrison Barnes oublie son passage à vide en signant 14 points, à 4/9 au shoot et 2/5 à trois-points, accompagnés de 8 rebonds et d'1 assist. La séquence vidéo aura porté ses fruits.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest