Jabari Parker déjà écarté de la rotation des Bulls…

Signé pour 40 millions cet été, Jabari Parker est si peu convaincant que son coach a décidé que l'ancien deuxième choix de draft chaufferait désormais le banc.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

Jabari Parker a été signé par les dirigeants des Chicago Bulls pour 40 millions sur deux ans cet été. Comme si la franchise tenait absolument à compter dans son effectif une vedette locale après avoir perdu Derrick Rose puis Dwyane Wade. La signature de Parker a d'ailleurs suscité chez nous le même élan de scepticisme que lorsque les taureaux ont recruté Wade et Rajon Rondo. Comment le staff allait trouver une formule pour faire briller simultanément Lauri Markkanen, Wendell Carter Jr et l'ancien joueur des Milwaukee Bucks ? Le deuxième choix de ma draft 2014 est un ailier-fort au sein de cette NBA moderne portée sur le tir extérieur et le small ball. Il n'a plus vraiment sa place en trois. Il est un peu un Carmelo Anthony du pauvre, en plus jeune.

C'est donc au poste quatre qu'il a débuté la saison, notamment en raison de la blessure de Markkanen. Il a été renvoyé sur le banc au retour du Finlandais. Et il est maintenant écarté de la rotation. Selon ESPN, les Bulls vont très sérieusement réduire le temps de jeu du joueur de 23 ans. Jim Boylen, le nouveau coach, estime qu'il y a trop d'ailiers-forts. Il a donc décidé de faire passer Jabari Parker en trois... et de ne pas le faire jouer. Il est derrière Justin Holiday et Chandler Hutchison au sein de la rotation. Du moins pour le moment.

Il a donc passé seulement quatre minutes sur le parquet lors de la défaite des Bulls contre le Magic cette nuit. C'est un sacré coup dur pour lui. La franchise de Chicago est en reconstruction, il est jeune, talentueux et il n'est même pas à même de faire son trou ici ! Il a beau tourné à plus de 15 points et 7 rebonds par match, son attitude, notamment en défense, lui joue des tours.

On peut se demander si Jim Boylen n'essaye pas de piquer au vif son joueur afin de lui faire se manier le train. Le nouveau coach des Bulls a des méthodes un peu particulières, paternalistes. Il espère peut-être réveiller Parker en le faisant chauffer le banc avant de le relancer pleinement dans la rotation un peu plus tard.

En tout cas, il semble de moins en moins probable que le front office active l'option à 20 millions de son contrat la saison prochaine. Il sera à nouveau sur le marché. Avec sans doute de moins en moins d'équipes intéressées.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest