Dolan annonce des stars chez les Knicks cet été

BasketSessionPar BasketSession Publié

Russell Westbrook a été mis à l'amende, pendant que le fan avec lequel il a eu une altercation a été banni de façon permanente par le Utah Jazz.

Lorsque James Dolan sort de sa réserve, ça ne nous déçoit jamais. Le propriétaire des New York Knicks a évoqué quelques dossiers sur ESPN Radio, peu après avoir annoncé la "suspension à vie" du fan éjecté du Madison Square Garden lors du dernier match à domicile. Dolan s'est senti "menacé" (comme à chaque fois qu'il fait un pas dans la rue ou dans son salon) et a dénoncé le caractère prémédité du geste. Mais c'est surtout sur le recrutement à venir que le boss le plus haï de la ligue a fait quelques déclarations intéressantes.

"New York est la Mecque du basket. Des joueurs et des représentants nous disent tout le temps qu'ils veulent venir. On ne dit rien à cause du règlement ? De ce que l'on a déjà pu entendre, je peux vous dire que l'on va vivre une belle intersaison en termes de free agents. On a l'équipe la plus jeune de la ligue. Nos jeunes joueurs ne seront plus les pièces centrales de l'équipe l'année prochaine, mais des compléments". 

Voilà qui met une pression absolument énorme sur le General Manager Scott Perry. Les rumeurs ont beau aller dans le sens des Knicks pour l'instant, notamment autour de Kevin Durant, absolument rien n'est fait ou acté. Pas sûr que les joueurs eux-mêmes aient pris leur décision alors qu'ils sont en plein coeur de la saison. Un fiasco cet été après avoir fait un tel effet d'annonce serait sacrément retentissant.

Au cas où on aurait douté de sa sympathie et de son amitié pour Donald Trump (il a fait des donations pendant la campagne 2016), James Dolan a aussi versé dans le complotisme et la paranoïa qu'affectionnent tant l'actuel président des Etats-Unis au moment de répondre aux rumeurs de vente prochaine des New York Knicks.

"Bill Simmons (de The Ringer) dit que je vais vendre. Mais quelles sont ses sources ? Certaines équipes ne veulent pas qu'on réussisse à signer des free agents. Simmons est un ami proche de l'un des GM de cette ligue (Daryl Morey des Rockets, NDLR). On essaye de nous déstabiliser parce qu'on a les faveurs des joueurs. Ils savent que les joueurs veulent venir chez nous".

Dolan est précisément la raison qui pourrait empêcher un joueur sain d'esprit d'engager son avenir à New York...