113 CHA
106 MIN
108 WAS
113 DEN
117 ATL
114 UTA
98 PHO
118 DET
116 SAC
100 DAL
112 GSW
89 IND

James Harden est encore plus « croqueur » que vous ne le croyez

BasketSessionPar BasketSession Publié

Une statistique vient rendre le style de jeu de James Harden encore plus marginal que ce que l'on pouvait penser. Jugez plutôt.

Un joueur a-t-il déjà aussi outrageusement dominé une donnée statistique, quelle qu'elle soit, que James Harden avec le nombre de possessions jouées en isolation depuis le début de la saison ? Alex Kennedy de Hoopshye fait très justement remarquer cette semaine que le recours à "l'iso" par l'arrière des Houston Rockets est encore plus abusive que ce que l'on pourrait penser. La formule paye, puisque les Texans sont de retour sur le podium et que le "Bearded One" finira, à juste titre, sur le podium du MVP à une place encore indéterminée. Mais jugez plutôt l'écart entre Harden et les autres.

Dans le top 5 des joueurs qui utilisent le plus l'isolation, donc, on retrouve quatre joueurs qui se tiennent dans un mouchoir de poche. DeMar DeRozan, dauphin de James Harden, est à 260 possessions. Derrière lui, suivent Russell Westbrook (258), Kevin Durant (252) et Giannis Antetokounmpo (226). Harden est donc seul en tête avec... 1 015 possessions jouées en isolation. Ce n'est pas une blague.

Lorsque l'on "accuse" (le terme est fort) des joueurs comme Russell Westbrook d'être trop individualistes, comment juger leur façon de faire à l'aune de ce chiffre invraisemblable sur le MVP 2017. Les détracteurs de James Harden avancent que cette approche a ses limites en playoffs. A lui de prouver qu'il peut leur donner tort ou de baisser la cadence pour s'adapter au contexte différent de la post-saison. Le barbu en chef reste quand même un OVNI dans cette ligue, quoi que l'on pense de son style.