Quand Ricky Rubio défend… derrière James Harden

BasketSessionPar BasketSession Publié

Difficile de comprendre la stratégie défensive de l’Utah Jazz sur James Harden. Sur cette action, Rubio le laisse filer au panier…

Le « step back » à trois-points de James Harden a visiblement complètement traumatisé certains coaches NBA. Au point où certaines équipes sont prêtes à tout pour éviter que le MVP en titre s’appuie sur son « go-to move ». L’Utah Jazz, par exemple, a expérimenté plusieurs défenses différentes tout au long de la série sèchement perdue (1-4) contre les Texans. Nouvel exemple en date cette nuit, quand Ricky Rubio a essayé de se mettre derrière le barbu pour l’empêcher de tirer à trois-points. Mais en lui laissant du coup le chemin ouvert vers le panier.

Dans l’idée, on comprend le calcul. Le Jazz préfère forcer Harden à tirer un flotteur éventuellement contesté par les longs bras de Rudy Gobert. Il sera sans doute plus efficace de cette distance que derrière l’arc. Mais trois points valent, par définition, plus que deux. Et la franchise de Salt Lake City a donc décidé de vivre avec l’idée de laisser la superstar de Houston foncer au panier.

Mais quand même. On se demande si ce n’est pas poussé un peu trop loin. James Harden était à 35% à trois-points dans cette série. Avec  certes un gros volume. Il n’a jamais passé les 40% derrière l’arc depuis qu’il a rejoint Houston. Il n’a pas non plus l’adresse extérieure de Stephen Curry. Là, on a une équipe qui le laisse marquer un panier « facile » alors que le score n’est que de +1 en faveur des Rockets. Et à moins de trois minutes de la fin ? OK, le meilleur attaquant de la ligue – avec Kevin Durant – est impossible à arrêter. Mais on se demande s’il n’y avait pas mieux à faire.