Houston veut convaincre James Harden de rester : pari payant ou mission impossible ?

Houston veut convaincre James Harden de rester : pari payant ou mission impossible ?

Les Rockets pensent que le niveau de John Wall, notamment, peut permettre à l'équipe d'être performante. Et du coup à James Harden d'avoir finalement envie de rester...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

"Les Houston Rockets prévoient de débuter la saison avec John Wall et James Harden au sein de leur backcourt".

Adrian Wojnarowski avait l'air parfaitement sérieux la nuit dernière, au moment d'évoquer l'arrivée de Wall à Houston en échange de Russell Westbrook. Pourtant, il y a de quoi tiquer. Alors que Harden a lui aussi demandé à être tradé, la franchise serait prête à conserver un joueur mécontent dont le contrat expire en 2022 ? Bloquer un joueur qui souhaite partir n'est plus trop dans l'air du temps. Depuis quelques années, lorsqu'une star fait comprendre au front office qu'elle veut être échangée, la franchise s'exécute, trop effrayée à l'idée de ne pouvoir tirer aucune contrepartie de son départ.

Que ce soit un coup de bluff pour inciter les prétendants à se montrer plus généreux dans leurs offres ou non, la position des Rockets serait donc la suivante désormais : convaincre James Harden que l'équipe va être compétitive, notamment parce que John Wall et DeMarcus Cousins sont en mesure de retrouver une forme physique et technique suffisante.

La saison débute dans trois semaines et le marché pour un trade impliquant le MVP 2018 n'est pas aussi ouvert qu'il n'y paraît. Le "Bearded One" n'est pas ouvert à toutes les destinations, sauf que les deux qu'il a en tête, Brooklyn et Philadelphie, ont toutes les deux des contraintes financières et structurelles qui les empêchent de dégainer pour de bon.

Russell Westbrook-John Wall : les gagnants et les perdants du trade

Le mois dernier, James Harden et John Wall ont participé au même pick up game, en compagnie de quelques autres joueurs NBA comme PJ Tucker, Andre Drummond ou Michael Beasley. Ce que Harden a vu à cette occasion lui aurait-il suffi à revoir sa position maintenant que le trade a été effectué ? Wojnarowski a expliqué que Harden avait dans tous les cas une préférence pour John Wall par rapport à son ami Westbrook...

L'arrière des Rockets ne serait pas le seul à avoir observé les signes d'un retour convaincant pour l'ancien des Washington Wizards.

Son ancien camarade Kevin Durant s'était enthousiasmé chez USA Today après un entraînement partagé avec Wall il y a quelques semaines.

"Je l'ai trouvé incroyable. Il avait l'air très en forme. J'ai hâte de voir John rejouer. Il a manqué deux saisons et je sais qu'il veut jouer et être un meneur. Savoir qu'il va revenir est excitant".

Dans l'idée, James Harden peut effectivement mettre en pause ses velléités de départ, histoire de voir ce que donnent ces Rockets new look, avec un nouveau General Manager (Rafael Stone), un nouveau coach (Stephen Silas) et un ancien pivot All-Star, ce qu'il n'a plus connu depuis sa brève collaboration avec Dwight Howard, en la personne de DeMarcus Cousins. Si la mayonnaise ne prend pas, il lui faudra alors commencer à se poser des questions. Tous ceux qui voulaient jouer avec lui, Dwight Howard, Chris Paul, Russell Westbrook, se sont au final heurtés à un mur et à une fin douloureuse de la collaboration...

Pourquoi John Wall peut se réinventer et renaître (un peu) avec Houston

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest