James Johnson : « Je savais ce que je valais »

Les Grizzlies ont fait une excellente pioche avec James Johnson, revenu de la D-League pour dynamiser Memphis.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
James Johnson : « Je savais ce que je valais »
James Johnson est devenu la mascotte des Grizzlies. Signé par Memphis en décembre dernier, l'ancien joueur des Bulls apporte une énergie très précieuse sur le terrain en plus d'avoir déclenché une vague de sympathie chez les fans. Preuve en est l'opération lancée par la direction à l'occasion du match face aux Clippers vendredi dernier. Chaque spectateur s'est vu offrir un faux tatouage à mettre sur le cou, en hommage à celui porté par Johnson suite au combat de son fils né prématuré. Squatteur de top 10 (à l'image de ses trois actions de la veille), l'ailier de 26 ans est l'une des vraies bonnes pioches de la première partie de saison, lui qui a brillé en D-League avant de gagner son ticket de retour. Interrogé par Slam, l'interessé a raconté son expérience au sein d'une ligue de développement dont seuls les morts de faim parviennent à s'extirper durablement.
"Je savais ce que je valais et j'ai eu la chance d'être dans une bonne équipe (les Rio Grande Valley Vipers, ndlr). Personne ne se souciait d'être la star ou le meilleur scoreur et ça, c'est extrêmement rare en D-League. Tout le monde a faim. C'est fou que j'ai pu réussir à passer de rien du tout à une chance en NBA. J'ai gâché ma première opportunité. J'ai pris sur moi pour arrêter de me disperser en dehors du terrain, notamment l'été. J'ai bossé, appris et me suis accroché comme quand j'étais à l'école. J'ai tout fait pour revenir".
En 32 matches disputés depuis son arrivée dans le Tennessee, Johnson affiche des statistiques intéressantes avec 8.4 points, 4.1 rebonds et 2.5 passes de moyenne en seulement 21 minutes de jeu. Au delà des chiffres, c'est le côté insouciant et instinctif du joueur qui plait à Dave Joerger. Alors que Memphis a été frappé par les blessures cette saison, ses entrées ont presque toujours changé la façon de jouer de sa nouvelle formation. Etiquetés très défensifs et peu spectaculaires, les Grizzlies profitent des fantaisies de James Johnson, à l'image de ce dunk contre la planche contre LA. [youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=Usvrjmg4_RE[/youtube] De quoi les aider à combler leur retard sur Dallas, premier qualifié virtuel pour les playoffs ?
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest