Jeremy Lin, sixième homme de luxe des Rockets

Performant en sortie de banc, Jeremy Lin est désormais un remplaçant de luxe pour les Rockets. Au point d'être désormais favori pour le trophée du "sixth man award".

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jeremy Lin, sixième homme de luxe des Rockets
Depuis leurs arrivées l’an passé aux Houston Rockets, on se demandait si Jeremy Lin et James Harden pouvaient réellement cohabiter dans le backcourt. En effet, « The Bearded One » a beau jouer arrière, il remonte la balle comme un meneur, crée du jeu et se montre très efficace ballon en main ce qui rend difficile l’association avec un pur point guard. Kevin McHale semble s’être posé cette question et il a finalement décidé de place Patrick Beverley, plus défenseur – shooteur que gestionnaire, dans le cinq en lieu et place de l’ancien chouchou du Madison Square Garden. La victoire des Rockets face aux Raptors cette nuit a peut-être réconforté le coach texan dans ses choix. Lin s’est révélé inarrêtable pour les remplaçants de Toronto. Il a terminé la rencontre avec 31 points, 5 rebonds et… 0 passe en 45 minutes.
« Jeremy était agressif », raconte Kevin McHale au Houston Chronicles. « Il est en confiance en ce moment et il a mis des shoots. On a eu l’occasion de parler de son nouveau rôle (sixième homme) et je lui ai dit : ‘Hey, tu dois juste jouer comme tu sais le faire, tu as bossé dur pendant l’été’ ».
Effectivement, Jeremy Lin s’est tué à la tâche durant l’intersaison après une première année en demi-teinte avec les Houston Rockets. La ‘Linsanity’ s’est étouffée et le joueur de 25 ans en a profité pour bosser sur ses points faibles. Ses progrès aux tirs sont visibles, comme en témoigne son joli 54% aux shoots (45% derrière l’arc). Dans le fond, son rôle est le même que celui qu’il avait aux Knicks lors de son explosion, au printemps 2012. Lin est un playmaker chargé de scorer et de créer du jeu pour la second unit des Houston Rockets.
« Je l’ai déjà dit durant tout le training camp, je pense qu’il a plus de jus dans les jambes. Il joue très, très bien. Il met des gros shoots », poursuit son coach.
Finalement, Jeremy Lin a peut-être trouvé le rôle qui lui convient le mieux en NBA. Au sein d’une formation taillée pour le titre, il s’avère être un sixième homme de luxe. Le trophée du meilleur sixième homme, justement, lui tend les bras si l’arrière des Rockets poursuit sur sa lancée….
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest