John Thompson, une autre légende est partie

Les mauvaises nouvelles se succèdent cette année dans le basket américain. John Thompson, le mythique coach de Georgetown, est décédé lundi.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
John Thompson, une autre légende est partie

C'est une figure majeure du sport universitaire et du sport américain tout court qui s'est éteinte. John Thompson, le mythique coach de Georgetown, premier Afro-Américain à remporter le titre NCAA sur le banc en 1984 avec les Hoyas, est mort lundi à l'âge de 78 ans. La famille de Thompson, dont le fils lui a succédé sur le banc de Georgetown entre 2004 et 2017, n'a pas encore communiqué sur les raisons de son décès.

Il y a quelques jours, le basket américain avait perdu successivement Lute Olson, ex-coach d'Arizona, et Clifford Robinson, l'ancien All-Star de Portland. La perte de John Thompson est au moins aussi douloureuse. Le natif de Washington DC a incarné la réussite possible pour un coach noir dans un milieu universitaire traditionnellement hostile. Plusieurs futures superstars NBA sont passées entre ses mains expertes : Patrick Ewing avec lequel il a gagné le fameux titre en 1984 et qui est aujourd'hui le head coach des Hoyas, Dikembe Mutombo, Alonzo Mourning, Allen Iverson (qui a mis son importance dans sa vie en lumière dans "Not a game", mais aussi lors de son entrée au Hall of Fame en expliquant qu'il lui avait "sauvé la vie") et bien d'autres.

John Thompson n'est pas uniquement connu pour son coaching, mais pour le personnage quasi-romanesque qu'il incarnait. L'histoire raconte par exemple qu'à la fin des années 80, Thompson s'est entretenu avec l'un des barons de la drogue de l'époque à Washington, Rayful Edmond, afin de lui demander de cesser tout contact avec ses joueurs, notamment Alonzo Mourning. L'aplomb et la poigne de Thompson ont apparemment convaincu Edmond, dont les agissements ont pourtant causé un nombre important de morts, de s'éloigner du vestiaire des Hoyas.

Avant d'être un coach d'élite, John Thompson était aussi un champion NBA. Pendant quelques années, Thompson a servi de doublure à un certain Bill Russell chez les Boston Celtics, glanant deux bagues sur cette période.

Avec les Georgetown Hoyas, John Thompson a oeuvré pendant 27 ans pour 596 victoires et 239 défaites (71.4%) et a été introduit au Hall of Fame de Springfield en 2006.

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest