Jordan Clarkson a surpris tout le monde

Drafté en 46e position l'été dernier, Jordan Clarkson est l'un des seuls Lakers à avoir donné le sourire à Byron Scott et aux fans cette saison.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Historiquement, les Los Angeles Lakers ont rarement eu besoin que leurs rookies brillent et apportent réellement quelque chose à la franchise dès leurs premiers pas en NBA. Mais alors que les Californiens vivent une période de transition compliquée, voilà que l'un de leurs débutants tient une forme assez impressionnante. Jordan Clarkson, drafté en 46e position à sa sortie de l'université du Missouri, est ainsi devenu le premier "Rookie of the Month" de l'histoire des Angelenos la nuit dernière, un honneur dont n'ont jamais pu se targuer Magic Johnson (bon, le trophée n'existait pas encore en 1980...), Kobe Bryant ou Andrew Bynum. Et pour prouver qu'il n'avait pas simplement bénéficié d'un manque de concurrence ces dernières semaines, le meneur de jeu a rendu une belle copie malgré la lourde défaite à Portland : 27 points, 7 rebonds et 5 passes à 12/20 en 35 minutes la nuit dernière. Sur les 10 derniers matches, le protégé de Byron Scott, qui avait décidé en cours de saison de le lancer dans le 5 à la place de Jeremy Lin, (avec qui il partage désormais le backcourt dans un système à deux arrières) affiche des chiffres impressionnants (18.6 points, 5.9 passes et 5.4 rebonds) que la situation des Lakers ne doit pas rendre anodins. Durant cette saison compliquée pour ne pas dire dégradante pour l'image de marque de l'une des institutions de la NBA, les habitués du Staples Center n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. C'est donc tout naturellement que les prestations matures et énergiques de Clarkson, également à l'aise au poste 2, ont retenu l'attention et amené à se demander quelle pourrait être son rôle dans les prochaines années. Né il y a 22 ans d'un père américain et d'une mère philippine, l'ancien Tiger a surpassé les attentes cette saison, lui qui semblait voué à jouer les utilités en D-League chez les D-Fenders. Sauf que Byron Scott, s'il n'est pas suffisamment magicien pour faire fonctionner ce groupe médiocre, a de l'expérience et sait reconnaître un talent quand il en voit un. L'ancien coach des Nets ne tarit pas d'éloges au sujet de Clarkson.
"Jordan n'a pas peur de l'instant et c'est un garçon qui progresse rapidement. Il est à l'écoute et a de belles qualités de basketteur. Parfois, je reconnais en lui des qualités que l'on voit normalement chez Russell Westbrook. Je ne dis pas qu'il a le même profil, mais en termes d'explosivité et de capacité à attaquer le panier, il y a quelque chose de semblable", avait expliqué Scott sur TCW Deportes.
S'il a jusqu'ici brillé par sa faculté à déclencher son shoot rapidement et à faire mouche lorsqu'il est bien en rythme, Clarkson a effectivement une facette athlétique et agressive qu'il a volontairement copié sur le meneur All-Star d'OKC.
"Je regarde énormément jouer Russell Westbrook. Je vois la plupart de ses matches avec OKC et j'essaie de m'inspirer de son jeu, du moins de certains aspects. C'est cette agressivité constante que j'aime chez lui et j'aimerais pouvoir reproduire sur le terrain", a reconnu l'intéressé sur NBCLA.com.
Si on ne le verra probablement jamais grimper sur ses adversaires et exploser le cercle comme le fait fréquemment Westbrook, l'impulsion bondissante qu'il adopte sur ses jump-shots n'est pas sans rappeler celle de l'ex-universitaire de UCLA. Pour le moment, faute de pouvoir évoluer avec des partenaires plus talentueux et expérimentés, Jordan Clarkson parfait son apprentissage en bénéficiant de beaucoup de temps de jeu. L'an prochain, si les Lakers parviennent à faire signer un meneur de la trempe de Rajon Rondo ou de Goran Dragic, leurs deux cibles principales, celui qui sera alors Sophomore devrait tout de même garder un spot important dans la rotation. On n'imagine en tout cas pas Byron Scott le mettre au placard alors qu'il est l'une de ses seules raisons de sourire entre deux défaites cuisantes depuis le mois d'octobre...

Son match à 27 points contre Portland

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=VLmPuGUuDRI[/youtube]

Ses stats en NBA

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2014-15 LAL 52 23:25 4.1 9.2 44.7 0.6 1.8 31.2 2.1 2.6 82.8 1.0 2.1 3.1 3.1 1.5 0.7 0.2 1.8 10.9
Totals 52 23:25 4.1 9.2 44.7 0.6 1.8 31.2 2.1 2.6 82.8 1.0 2.1 3.1 3.1 1.5 0.7 0.2 1.8 10.9
Afficher les commentaires (19)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest