Julius Randle : « Je veux être le prochain Kobe »

Julius Randle a effectué son meilleur match de pré-saison cette nuit et le jeune rookie ne manque pas d'ambitions avec les Los Angeles Lakers.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Julius Randle : « Je veux être le prochain Kobe »
Depuis le début de la préparation, Julius Randle est le souffre douleur de Byron Scott et de Kobe Bryant. Pas assez en forme, pas assez concentré, pas assez agressif, le jeune rookie n'a pas eu un seul instant de tranquillité lors de cette pré-saison, mais il ne faut pas se tromper : si les deux hommes forts des Los Angeles Lakers ne lâchent pas l'ancien intérieur de Kentucky, c'est qu'il dispose d'un potentiel exceptionnel. Annoncé régulièrement dans le top 3 de la draft 2014, Julius Randle a "dégringolé" à la 7ème place à cause d'un problème au pied (que le staff médical des Lakers a rapidement désigné comme bénin). Plutôt régulier en sortie de banc lors de cette pré-saison avec certaines séquences très intéressantes, l'ailier-fort de 19 ans s'est révélé la nuit dernière avec une superbe performance (17 points, 8 rebonds en 23 minutes) contre les Portland  Trailblazers. Souvent désigné comme le futur des Lakers, Julius Randle se sent prêt à prendre la succession du Black Mamba :
"Les gens ont l'habitude de dire que je vais être le prochain Shaq, mais je ne veux pas être le prochain Shaq, je veux être le prochain Kobe Bryant. J'ai toujours dribblé et je veux continuer à le faire. Est-ce que je vais développer un fadeaway? Je ne sais pas, je pense, on va voir (rires)", a expliqué Julius Randle au LA Daily News.

L'avenir des Lakers à seulement 19 ans !

Effectivement, Julius Randle est un intérieur plutôt doué avec le ballon en main et il est largement capable de mener l'attaque des Angelenos (il l'avait prouvé en summer league et il l'a encore démontré hier soir sur plusieurs actions). En tout cas, le jeune joueur a progressé tout au long de cette préparation et Byron Scott a même été forcé d'admettre les progrès de son poulain :
"Match après match, il a semblé meilleur. On a tendance à oublier qu'il n'a que 19 ans, on devrait lui laisser un peu de mou de temps en temps même si je ne le fais pas. Mais je devrais parfois..."
Julius Randle va avoir le temps de progresser et de se développer dans l'ombre de Carlos Boozer. En effet, Byron Scott a décidé d'utiliser le #7 pick de la draft 2014 en sortie de banc, mais les supporteurs des Lakers n'ont pas à s'inquiéter, le jeune intérieur va avoir l'opportunité de se montrer (il a 19 minutes de temps de jeu en moyenne lors de cette pré-saison). En tout cas, Byron Scott a conscience du potentiel de son joueur :
"Je pense que le gamin n'a jamais eu à jouer aussi dur. Il n'a jamais eu à travailler aussi dur qu'il va devoir le faire cette saison. Et ce n'est pas pour rien si on est sur son dos, je lui ai dit 'tant que je me tiens devant toi, tant que Kobe se tient devant toi, ça veut dire qu'on s'intéresse à toi, qu'on t'aime et qu'on veut le meilleur pour toi. Si on arrête de parler de toi, c'est à ce moment-là que tu devras t'inquiéter."
Si Julius Randle réédite lors de la saison régulière la performance qu'il a réalisé la nuit dernière contre les Portland Trailblazers, il n'y a vraiment aucune raison de se faire du souci pour lui.

Les Highlights de Julius Randle cette nuit

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=gyO4tJ83BII[/youtube]
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest