Kevin Durant et Draymond Green, les Stop Brothers

S'ils ont mis le feu offensivement face à aux Cavs, c'est en défense et grâce à un duo effrayant que les Warriors ont prospéré lors de cette petite revanche.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Kevin Durant et Draymond Green, les Stop Brothers
Tirer des enseignements définitifs à 6 mois d'éventuelles retrouvailles en Finales serait injuste. En attendant, ce qu'ont montré certains acteurs du match entre les Golden State Warriors et les Cleveland Cavaliers cette nuit est quand même assez parlant, notamment sur le plan défensif. Balayés par l'efficacité des Dubs en attaque, les Cavs se sont heurtés à un vrai mur pendant toute la première partie du match. Si la défense est toujours une oeuvre collective, deux joueurs en particulier ont prouvé que leur duo était peut-être ce qui permettrait à la franchise californienne de reconquérir le titre : Draymond Green et Kevin Durant. Les prouesses de "Dray"en défense, on y est plutôt habitués, lui qui a encore réussi à se prendre le bec avec LeBron James après une faute flagrante pour pimenter une copie assez phénoménale : 11 points, 13 rebonds, 11 passes et 5 contres ! On a vu Green jouer les généraux à chaque fois que Cleveland s'aventurait trop près de la raquette, et même les conseillers depuis le banc de touche. Plutôt que de souffler comme ses camarades, "Dray" a expliqué plusieurs fois à son collègue Zaza Pachulia (à nouveau très applaudi) quelques rudiments défensifs qu'il semblait ignorer. Comme sur son recadrage auprès de Kevin Durant il y a quelques jours, Green se comporte en chef de meute et ça paye dans des rencontres d'un niveau aussi élevé. Ses chances de remporter le titre de défenseur de l'année pour la première fois sont en tout cas élevées et son intensité est contagieuse. http://www.dailymotion.com/video/x58qwqi_draymond-green-degomme-lebron-et-se-moque-de-lui_sport Les prouesses de Kevin Durant, elles, on commence seulement à s'y habituer. Alors que Steve Kerr avait publiquement demandé à sa recrue de "step-up" sur le plan défensif le jour de son arrivée, "KD" a progressé à vitesse grand V en quelques mois dans ce secteur. Sa longueur et sa mobilité ont été invivables pour les Cavs la nuit dernière, qui l'ont vu switcher, couper les lignes de passes, protéger le cercle et faire preuve de discipline tactique, tout en ayant le jus nécessaire pour participer aux attaques de son équipe. Pour ne rien gâcher, l'ancienne star d'OKC s'est offert quelques contres emphatiques, notamment celui ci-dessous sur LeBron James. Avec 21 points, 6 rebonds, 5 passes, 3 contres et 2 interceptions en 29 minutes, on peut considérer que le travail a été plus que bien fait. Entre la dureté et la science du placement de l'un, et les qualités athlétiques et d'anticipation de l'autre, Golden State a de quoi voir venir lors de cette deuxième partie de saison et au-delà. On a beau se souvenir du scénario délirant des Finales 2016, on ne peut s'empêcher de penser à la vue de cette affiche du MLK Day et de son issue qu'il sera compliqué de battre ces Warriors trois fois lors d'une série de playoffs. Même pour LeBron James et Kyrie Irving, qui n'ont pour le moment pas eu à gérer un profil comme celui de KD des deux côtés du terrain. Il leur reste quelques mois pour s'y préparer avant le dernier volet de la saga...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest