Les préparateurs physiques se moquaient de Kevin Durant avant la draft

Kevin Durant ne garde pas un bon souvenir de ses entretiens avant la draft. Il conseille aux nouveaux prospects de ne pas y aller.

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté  | Publié
Les préparateurs physiques se moquaient de Kevin Durant avant la draft

Kevin DurantMême dix ans après, Kevin Durant garde une certaine rancune par rapport à son arrivée dans la ligue. Le fonctionnement de la NBA lui avait joué des tours et il ne digère pas.

A l’époque, en 2007, KD sortait d’une excellente saison universitaire à Texas. Il se présente alors aux fameux entretiens qui précèdent la draft. Cela se transformera vite en cauchemar pour lui.

« Je m’en rappelle comme si c’était hier. Tous les préparateurs physiques se moquaient de moi. Ils ricanaient entre eux du fait que je ne pouvais pas soulever 185 pounds (environ 84 kilos). », se souvient-il. « C’était marrant car j’étais le seul à ne pas réussir à soulever ça et je souffrais. J’étais gêné à ce moment mais je me disais : « donne moi un ballon, s’il te plait. » »

Pour rappel, ces faiblesses physiques avaient notamment poussé Portland à choisir Greg Oden, dominateur depuis le lycée, en premier choix, plutôt que Durant. Ce dernier est longtemps resté touché par cet épisode. Il ne le conseille à personne.

« Garde ton cul à la maison, travaille et devient meilleur. », suggère-t-il aux futurs prospects.

Une stratégie qu’on peut se permettre lorsqu’on est Kevin Durant, ce qui n’est évidemment pas le cas de tout le monde.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest