Kevin Durant et les Jeux de Rio : « C’était une thérapie pour moi »

Nouveau super vilain de la NBA après son départ d'Oklahoma City, Kevin Durant avait besoin du contexte de la sélection et des Jeux Olympiques pour s'échapper de tout ça.

Tom LansardPar Tom Lansard  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Durant et les Jeux de Rio : « C’était une thérapie pour moi »
Il y a moins de deux mois à peine, Kevin Durant embrasait la totalité de la planète basket et quittant le Oklahoma City Thunder pour l'un de ses rivaux à l'Ouest : les Golden State Warriors. Une décision qui a entrainé la tempête que nous connaissons tous autour du MVP 2014. Aujourd'hui si les choses semblent s'être apaisées, du moins en attendant la rentrée NBA, c'est aussi parce que Durant est allé porter le maillot national du côté de Rio, et décrocher une médaille olympique. Le cadre de la sélection et le côté mission des Jeux,  un cocktail bénéfique pour Durant, et dont il avait besoin :
"C'était comme une thérapie pour moi après avoir effectué un gros changement dans ma vie" racontait-t-il pour The Vertical dans les coulisses d'une Carioca Arena où lui et les siens venaient d'étouffer la Serbie en finale de 30 points. Où lui-même a planté 30 unités. "C'était différent pour moi, mais venir ici dans un environnement où les gens m'acceptaient et ne se préoccupaient de rien d'autre que d'être un pote, c'est ce dont j'avais besoin"
2 breloques en or au cou, difficilement stoppable pour qui que ce soit en tournoi international, Durant pourrait rejoindre Carmelo Anthony et ses 3 médailles en prenant part aux Jeux de Tokyo en 2020.
"Je ne sais pas pour l'instant. J'aurais 31, 32 ans..." "Je veux le dépasser" plaisante-t-il en évoquant Anthony, "bien sûr. Jusque parce que c'est Melo, j'adorerais le dépasser. Mais je ne sais pas si je jouerai ou non. Qui sait ? Nous verrons."
Jerry Colangelo lui ne pèse pas ses mots pour évoquer la présence d'un tel joueur dans les rangs de la sélection :
"Kevin Durant est l'un des plus grand joueurs que nous ayons eu au sein d'USA Basketball, assurément, et certainement de la NBA. Je suis très heureux qu'il ait pu briser la stigmatisation médiatique autour de son départ à Golden State. C'était bon pour lui, psychologiquement."
Reste à avoir les épaules et le mental pour entrer dans l'arène NBA à la rentrée et être prêt à planter par dessus les bras de ses adversaires, mais aussi des milliers de nouveaux détracteurs qu'il a engrangé par sa signature.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest