Kevin Love n’en peut plus et n’arrive plus à le cacher

Kevin Love a de plus en plus de mal à masquer sa frustration. En moins d'une semaine, il a plusieurs fois manifesté publiquement son mécontentement.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié
Kevin Love n’en peut plus et n’arrive plus à le cacher

Kevin Love est plutôt du genre placide sur le terrain depuis le début de sa carrière en NBA. Même dans les quelques moments difficiles qu'il a pu vivre avec les Minnesota Timberwolves et les Cleveland Cavaliers, l'intérieur All-Star n'a jamais fait d'esclandre. C'est pour cette raison que ce qui s'est passé samedi en marge et pendant le match contre Oklahoma City a surpris les observateurs. Selon The Athletic, Love a d'abord pris à partie son General Manager Koby Altman durant le shootaround qui a précédé la rencontre. Les propos exacts n'ont pas été rapportés, mais le Californien aurait clairement et bruyamment exprimé son "mécontentement" et son "dégoût" face au manque de compétitivité des Cavs. Dans la foulée, Kevin Love a posté une photo du "Joker" joué par Joaquin Phoenix avec le mot "Mood" (humeur) en légende.

Sa colère et sa frustration se sont ensuite exprimées en pleine partie contre le Thunder. A quelques secondes de la fin de la première mi-temps, Love, clairement fâché, est venu à hauteur de Collin Sexton pour lui faire comprendre qu'il devait lâcher le ballon plus vite. Le sophomore s'est exécuté et le champion NBA 2016 a ensuite balancé une passe particulièrement appuyée à Cedi Osman, qui a failli perdre le ballon...

Tout le monde a évidemment été interpellé par cette séquence. Après le match, Kevin Love s'est du coup expliqué sur les réseaux. Selon lui, la perception de sa situation et de son agacement est erronée. Sous une photo de lui avec Collin Sexton, il a ainsi écrit :

"Beaucoup de mensonges sont relayés... J'ai appris à vivre dans un monde où les gens se souviennent des accusations plutôt que des démentis. Laissons-les dépeindre ce qu'ils veulent. Le fait est que j'aime mes coéquipiers".

Le soir du réveillon, Kevin Love avait déjà montré des signes de nervosité. A Toronto, on avait ainsi pu le voir frapper des chaises sur le banc des Cavs, en retrait du regroupement sollicité par le coach John Beilein lors d'un temps mort.

Love avait ensuite demandé à l'un des assistants de Beilein de le sortir du match pour qu'il puisse se calmer. Selon The Athletic, il avait justifié cette colère par le fait qu'il n'aimait pas la manière individualiste avec laquelle le cinq majeur jouait au basket. Koby Altman l'avait alors mis à l'amende (1 000 dollars) le lendemain. Des membres du staff l'auraient entendu rétorquer au GM des Cavs :

"Tu peux y aller, j'ai énormément d'argent". 

Des situations comme celle-ci ne sont évidemment jamais souhaitables, surtout lorsqu'elles concernent un joueur qui a plusieurs fois évoqué publiquement ses soucis de santé mentale. On ne peut que souhaiter à Kevin Love d'être tradé prochainement dans une franchise plus en raccord avec ses ambitions. Le dernier survivant du titre des Cavs il y a 3 ans et demi n'a que 31 ans et sans doute encore de quoi apporter une vraie plus-value à un contender.

Les stats de Kevin Love en 2019-2020

SeasonTeamGMinFGMFGAFG%3PM3PA3P%FTMFTAFT%ORDRRebAstTOStlBlkPts
2019-20CLE3030:345.311.944.72.46.337.63.44.084.90.99.310.32.92.70.50.416.4
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest