Kevin Love, 5 idées de trades

Kevin Love, 5 idées de trades

Kevin Love devrait être tradé prochainement. On a listé cinq possibilités de trades qui feraient sens pour le All-Star, comme pour les équipes concernées.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

Les Cleveland Cavaliers sont (enfin) ouverts à la discussion pour trader Kevin Love. Isolé dans l'Ohio depuis les départs successifs de Kyrie Irving et LeBron James, l'intérieur All-Star a passé le plus clair de son temps dans des lieux paradisiaques en vacances ou à l'infirmerie pour être remis sur pied. Depuis le titre en 2016, Love n'a joué que 160 matches pour Cleveland, soit une moyenne de 40 par saison. Un départ sera une bonne chose pour tout le monde. L'ancien franchise player des Wolves pourra retrouver une équipe ambitieuse et les Cavs récupérer de quoi poursuivre leur transition et leur reconstruction. Selon Adrian Wojnarowski, quatre à cinq équipes sont à surveiller. On a tenté de lister celles qui pourraient et/ou devraient passer à l'action pour ajouter Kevin Love à leur roster pour atteindre leurs objectifs. On a ainsi pas retenu la piste menant aux New York Knicks pour des raisons assez évidentes...

Miami Heat

Le Heat est une franchise plutôt conservatrice. Erik Spoelstra et Pat Riley ne sont pas du genre à tout chambouler depuis la fin de l'ère du Big Three et on n'a pas encore vu le tandem prendre un énorme risque sur le marché pour viser plus haut. Malgré un superbe début de saison que l'on peut imputer à la présence de Jimmy Butler et à la montée en puissance de Bam Adebayo, Miami semble toujours un cran derrière Milwaukee, Toronto et Philadelphie dans l'optique d'atteindre les Finales NBA. Et si Kevin Love était le joueur qui leur manquait pour rivaliser dans une série en post-saison ? La complémentarité d'une raquette Love-Adebayo saute aux yeux et l'apport offensif de l'ancien joueur de UCLA serait une plus-value fantastique. Si son physique tient la route, Love est une machine à double-doubles capable d'étirer le jeu et qui connaît les implications des matches à fort enjeu.

A quoi pourrait ressembler le trade

Cleveland récupère Justise Winslow et James Johnson --- Miami récupère Kevin Love.

L'asset le plus intéressant pour Cleveland et son projet à moyen et long terme serait évidemment Winslow, qui a du mal à trouver sa place à Miami, particulièrement dans ce début de saison où d'autres arrières brillent. Sa polyvalence sur trois postes et son âge (23 ans) sont des atouts forcément séduisants pour les Cavs.

Boston Celtics

Danny Ainge prend toujours son temps avant de réaliser une transaction majeure. Mais lorsqu'il passe à l'attaque, le General Manager des Boston Celtics ne fait pas dans le sentiment. On l'a vu avec Isaiah Thomas, idole de la ville lâchée en pleine gloire et avant d'avoir pu capitaliser sur ses exploits. S'il juge que Kevin Love est le joueur qui manque aux Celtics - ce qui est une possibilité, il n'y a quasiment pas de trade possible sans que Gordon Hayward ne soit impliqué. Son salaire annuel est plus élevé que celui de Love et Boston est théoriquement capable de faire sans l'ancien ailier du Jazz, même si son début de saison splendide augurait du meilleur. Les pions essentiels à Boston aujourd'hui sont plutôt Jayson Tatum et Jaylen Brown, que Ainge veut voir rester dans le Massachusetts jusqu'à la fin des temps. Love est l'une des cibles de Ainge depuis quelques années et on peut supposer que c'est le meilleur (et dernier) moment pour qu'une collaboration productive voit le jour.

A quoi pourrait ressembler le trade

Cleveland récupère Gordon Hayward et le 1er tour 2020 des Grizzlies --- Boston récupère Kevin Love et Darius Garland.

Vu leur rythme de croisière, les Cavs auront déjà de belles chances de décrocher le 1st pick ou l'un des premiers lors de la Draft 2020. Koby Altman pourrait avoir envie de se constituer un trésor de guerre façon Danny Ainge, soit pour monter une jeune armée, soit pour envoyer la sauce sur le marché dans la foulée. Récupérer Gordon Hayward, un All-Star, et un gros pick (Boston possède pick 2020 de Memphis, qui finira dans la tranche basse de l'Ouest), est tentant. Cela peut paraître surprenant, mais on a ajouté le prometteur Darius Garland à l'équation. Sexton et Garland se marchent un peu sur les pieds à Cleveland le premier est plus productif que le second. A Boston, en doublure de Kemba Walker et dans une philosophie de jeu qui favorise les meneurs, Garland trouverait un rôle à sa mesure en attendant mieux.

Utah Jazz

Le Jazz fait un début de saison décevant, il faut le reconnaître. On voyait Utah jouer le podium à l'Ouest, mais force est de constater que le collectif de Quin Snyder peine à être aussi performant que la saison dernière. Les difficultés de Mike Conley et l'apport faiblard du banc font partie des raisons qui expliquent ce démarrage poussif. Lindsey Hunter, le GM, pourrait avoir envie d'être proactif pour ne pas prendre trop de retard sur le reste de la meute. Kevin Love serait un complément assez parfait à Rudy Gobert dans la raquette, dans un rôle de stretch 4 capable de soulager le double meilleur défenseur de l'année en titre au rebond. Pour l'heure, ce sont Jeff Green et Royce O'Neale qui se partagent le poste 4 et aucun des deux n'est irremplaçable. Leur apport serait plus pertinent en sortie de banc, justement pour apporter des qualités différentes de celles de Kevin Love.

A quoi pourrait ressembler le trade

Cleveland récupère Bojan Bogdanovic, Dante Exum, Ed Davis et un 1er tour de Draft (protégé top 10) --- Utah récupère Kevin Love.

C'est frustrant, mais pour monter un trade le Jazz devra probablement se séparer de sa meilleure recrue de l'été pour le moment : Bojan Bogdanovic. Prolifique et adroit, le Croate pourrait servir de mentor pendant une saison aux jeunes de l'Ohio avant d'être utilisé dans une future transaction. Le gain majeur pour les Cavs dans l'opération serait l'arrivée de Dante Exum, un gros talent encore jeune, pas épargné par les blessures et qui aurait bien besoin d'un changement de décor. Un autre vétéran comme Ed Davis et un 1er tour de Draft (hors top 10) pour mettre un peu de sel dans ce deal et l'affaire serait dans le sac. On aurait bien mis Joe Ingles dans l'opération, mais l'Australien, qui galère à retrouver son meilleur niveau en sortie de banc, ne peut pas être tradé avant la fin de la saison.

Denver Nuggets

Les Nuggets viennent de perdre quatre de leurs cinq derniers matches et sont un peu inquiétants dans le jeu depuis le début de la saison. Denver n'est pas du genre hyperactif sur le front des trades, mais un peu de mouvement ne serait pas de trop pour donner un coup de fouet à un collectif qui se repose un peu sur ses qualités et ses lauriers. Sur le plan défensif, une raquette Kevin Love-Nikola Jokic serait assez catastrophique. En revanche, peu d'équipes seraient capables de gérer les deux hommes, malgré leurs styles assez différents. C'est un long shot, mais on sait que Denver a plusieurs fois essayé de recruter Kevin Love par le biais d'un trade ces dernières années. Parfois, les obsessions poussent à faire de drôles de choses...

A quoi pourrait ressembler le trade ?

Cleveland récupère Paul Millsap et Michael Porter Jr --- Denver récupère Kevin Love.

La probabilité que Denver se sépare de Michael Porter Jr paraît faible à l'heure actuelle. Le rookie ne joue presque pas cette saison, mais tout le monde dans le Colorado est conscient de son potentiel. Lorsque l'on est un petit marché comme Denver, on ne brade généralement pas les joueurs à fort potentiel lorsqu'on les a sous la main. Simplement, pour que Cleveland accepte de négocier, le seul Paul Millsap, en fin de contrat l'été prochain, ne suffira pas. Si la discussion s'ouvre entre les deux franchises, Koby Altman aura forcément envie de récupérer un joueur comme Porter, capable d'être l'un des visages de l'équipe sur le long terme.

Phoenix Suns

Les Suns essaient depuis des années de récupérer un All-Star capable de redresser la franchise. Devin Booker est aujourd'hui le joueur phare de l'équipe, mais l'arrière de Phoenix aurait bien besoin d'un coup de main. L'expérience et le profil de Kevin Love, qui serait associé à Deandre Ayton dans un tandem assez complémentaire sur le papier, a de quoi titiller James Jones, très discret depuis sa prise de fonction. Un cinq avec Ricky Rubio, Devin Booker, Kelly Oubre, Kevin Love et Deandre Ayton serait un bon mix d'expérience et de jeunesse pour valider le début de saison intéressant des Suns. Le ridicule semble avoir un peu disparu du quotidien des joueurs de l'Arizona. Pourquoi ne pas continuer avec une approche audacieuse ?

A quoi pourrait ressembler le trade ?

Cleveland récupère Tyler Johnson (contrat expirant à 19.3 millions), Frank Kaminsky deux premiers tours 2020 (le pick des Suns et celui des Bucks) --- Phoenix récupère Kevin Love.

Sur le papier, ce n'est pas le deal le plus sexy pour les Cavs. Mais la possibilité de récupérer deux first round picks 2020 (Phoenix a également deux premiers tours en 2021 et peut donc sacrifier une année) ne se présente pas tous les jours. Cleveland a sans doute pour objectif de se reconstruire via la Draft plutôt que par le biais de la free agency et ce serait donc une opportunité intéressante. On a mis Kaminsky dans l'équation, mais Koby Altman essaiera peut-être de récupérer le plus intéressant Dario Saric.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest