Klay Thompson : son meilleur souvenir de match n’est pas celui auquel vous pensez

Klay Thompson : son meilleur souvenir de match n’est pas celui auquel vous pensez

Klay Thompson a réalisé un paquet de cartons avec les Golden State Warriors. Son meilleur souvenir de match n'est pourtant pas l'un d'entre eux.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS

Si les Golden State Warriors ont été (sont ?) une équipe si spéciale, c’est parce que leurs principaux joueurs sont vraiment à part. A commencer par Klay Thompson.

Il a une nouvelle fois démontré qu’il avait une personnalité particulière lors d’une réponse à une question dans un Q&A organisé par son équipementier, Anta. Il lui a été demandé son meilleur souvenir de match. Et si la réponse n’a rien de dingue en soi, elle est assez révélatrice de sa nature.

Le triple champion NBA est l’un des meilleurs shooteurs l’histoire et a réalisé quelques cartons totalement dingues. N’importe qui à sa place aurait évoqué son exploit de 2016 où il a planté 60 points en 29 minutes. Un soir où il était totalement dans la zone puisqu’il n’a eu besoin que de 11 dribbles pour y parvenir. Il aurait pu évoquer cette pointe à 43 points en 4 dribbles (!!!) en janvier 2019.

Il aurait également pu mentionner son premier « très grand match », l’oeuvre qui fait définitivement basculer un joueur dans une autre dimension. Pour lui, c’était le 23 janvier 2015, avec le quart-temps ultime : 37 pts, 13/13 dont 9 trois-points (cf le « A lire aussi » ci-dessous).

Le jour où Klay Thompson est devenu « La Torche Humaine »

Bien évidemment sa réponse aurait pu aussi être son mythique Game 6, en finale de conférence contre le Oklahoma City Thunder en 2016. Les Golden State Warriors seraient passés à la trappe s’il n’avait pas pris feu et établi un record NBA en playoffs (cf « A lire aussi » plus bas). Ou encore le record NBA de trois-points sur un match qu’il a établi contre les Bulls, avec 52 points à la clé.

Mais non, Klay Thompson a directement pensé à une partie où il n’a scoré « que » 19 points.

« Dans ma carrière ? Probablement le Game 7 des Finales de Conférence Ouest à Houston. Parce que je pensais que nous étions une meilleure équipe que Houston et ils nous ont vraiment poussés dans nos retranchements. Sept matches, nous étions à -17 à la mi-temps et nous étions vraiment tout proche de perdre ce titre qui nous aurait permis d’être une dynastie, parce qu’ils nous battaient salement.

J’avais des problèmes de fautes et je ne jouais pas bien jusqu’à la deuxième mi-temps quand on a vraiment haussé notre niveau. Je me souviens particulièrement de celui-là parce que c’est tellement rare de jouer un Game 7 et j’étais si heureux de la manière dont nous avons joué. On a vraiment persévérer pour y arriver. »

Quand Klay Thompson sauvait les Warriors en tapant un record NBA

Le scénario - à ceci près qu’il n’y avait que -11 à la pause, et -15 à 4’’54 de la mi-temps - et l’enjeu étaient certes dingues. Mais c’est aussi le cas du Game 6 contre OKC où pour le coup il a cartonné individuellement.

C’est sans doute pour cela qu’il pense d’abord à cette rencontre Houston. Klay Thompson, c’est le genre de gars qui gardent davantage en mémoire un match à gros enjeu où il y a un vrai sursaut collectif qu’un match à gros enjeu où il est le héros.

Pas étonnant que les Warriors aient eu une telle réussite avec des joueurs aussi forts et autant tournés vers le collectif…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest