-
-
- TOR
- NOP
-
-
- LAC
- LAL

Klay Thompson, l’homme qui marque plus vite que son ombre

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Klay Thompson a battu le record du nombre de paniers à 3-points inscrits sur un match (14) cette nuit. Un nouvel exploit pour le sniper le plus rapide du Far West.

La gâchette était enrayée. Elle tirait à blanc. Sans trouver la cible. Des coups de pétards mouillés dans l’eau. Klay Thompson, tireur d’élite parmi les tireurs d’élite, n’avait converti que 5 de ses 36 tentatives à trois-points lors des sept premiers matches des Golden State Warriors. Complètement à côté de la plaque. Sa maladresse devenue chronique – enfin, pendant deux semaines – ne suscitait pas nécessairement l’inquiétude. Déjà parce que Stephen Curry et Kevin Durant, chauds comme la braise, tenaient la baraque des doubles-champions en titre et affolaient les compteurs. De quoi faire oublier les ratés du troisième larron.

Ensuite parce que ce n’est que le début de saison. Les Dubs ne sont réellement jugés qu’à partir d’avril. Et enfin parce que Thompson commence à être connu dans ce milieu qu’est la NBA. Il peut manquer trente tirs de suite. Le jour où il en met un ou deux d’affilée – et ce moment finit toujours par arriver – c’est plié. Il les enchaîne. Un pur pyromane. L’un des deux artificiers les plus spectaculaires de cette ligue, le deuxième étant son propre coéquipier.

Le réveil de Klay a fait l’effet d’une bombe. Une frappe atomique. L’arrière All-Star s’est sorti de sa mauvaise passe en claquant 52 points contre les Chicago Bulls cette nuit. Plus fort encore, il a planté 14 paniers primés. Un nouveau record sur un match ! Il a ainsi effacé son compère des « Splash Brothers » des tablettes. Curry s’était arrêté à 13. Il a poussé encore plus loin.

Cela paraît difficile à dire mais les coups de chaud de Klay Thompson sont peut-être encore plus impressionnants que ceux de son camarade. Ou peut-être que ce n’est pas le bon mot. Ceux de Curry marque les esprits parce qu’ils sont rythmés par des missiles envoyés à plus de neuf mètres. Là, c’est plus sobre avec Thompson. Mais c’est la gâchette express. Ça semble encore plus rapide. Il choppe la balle, il tire, il marque. Et ainsi de suite. Et ainsi de suite. N’oublions pas qu’il a un jour marqué 60 points en posant 11 dribbles. 11 putains de dribbles. Il a juste besoin de courir, de se démarquer et de réceptionner pour planter en NBA. Assez hallucinant.

Cette performance restera donc dans les annales. Un nouvel exploit d'un sniper complètement dingue capable de dégainer plus vite que son ombre.

Le record de Klay Thompson