Un GM : « Kobe Bryant n’a aucune valeur marchande »

Voilà des propos qui vont sans doute motiver encore plus Kobe Bryant cette saison. Selon un GM, son contrat à 48 millions fait de lui un joueur indésirable.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Un GM : « Kobe Bryant n’a aucune valeur marchande »
[caption id="attachment_137493" align="alignleft" width="300"] Kobe Bryant, en train de sourire.[/caption] Kobe Bryant n'a été transféré qu'une seule fois au cours de sa carrière. Juste après avoir été drafté en treizième position par les Charlotte Hornets en 1996, il a été envoyé aux Los Angeles Lakers dans la foulée. Un échange dont il est en partie responsable. Devenue une icône de la franchise mythique, la superstar a parfois feinté des envies d'ailleurs, allant même jusqu'à réclamer son transfert lorsque les opinions des dirigeants et les siennes n'étaient pas les mêmes. Evidemment, il n'y a jamais eu de divorce entre Kobe et les Lakers. On se demande bien ce que les franchises intéressées auraient été prêtes à lâcher pour obtenir le 'Black Mamba' au meilleur de sa carrière. Combien de joueurs, de stars et de tours de draft auraient été impliqués ? On le saura jamais. En revanche, on connait la valeur actuelle de Kobe Bryant sur le marché des transferts. Zéro. Niet. Nada. Nitchs. Rien.
"Il n'a aucune valeur marchande", explique un dirigeant NBA dans le superbe papier de Sports Illustrated consacré au futur Hall Of Famer. "Regardez le montant de son contrat, qui voudrait de lui?"
Ce dirigeant n'a pas tort. A 36 ans et après deux blessures au tendon d'Achille et au genou, Kobe Bryant est-il toujours l'un des vingts meilleurs joueurs de la ligue ? A quel niveau reviendra-t-il après une saison presque blanche ? Comme l'indique le GM qui a préféré conserver l'anonymat - on sait jamais au cas où Kobe aurait soudain l'envie de planter 50 points face à son équipe - le nouveau contrat du vétéran est à l'origine du problème. Bryant touchera 48,5 millions de dollars sur les deux prochaines saisons. Une somme colossale pour un joueur en fin de carrière. Une somme qui restreint tout transfert mais aussi toute possibilité d'améliorer considérablement l'effectif des Lakers, à peine armé pour jouer les playoffs au sein de la Conférence Ouest. De toute façon, les Angelenos n'auraient jamais osé échanger Kobe Bryant. Une seule franchise l'a fait : les Charlotte Hornets. Six ans plus tard, cette équipe déménageait pour New Orleans...
Afficher les commentaires (36)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest