Kristaps Porzingis, le réveil de la force

Kristaps Porzingis est en passe de réaliser quelque chose qui semblait encore impossible avant le début de la saison : ramener de l'espoir aux fans des Knicks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Kristaps Porzingis, le réveil de la force
La draft s'est délocalisé de Manhattan et du Madison Square Garden au Barclay Center de Brooklyn mais les supporteurs des Knicks, la franchise emblématique de la grosse, ont tout de même traversé l'Hudson River pour assister à l'événement en juin dernier. Les Knicks disposaient d'un choix parmi les cinq premiers (le quatrième) pour la première fois depuis 1986 et la sélection de Kenny Walker en cinquième position. Les fans new-yorkais, touchés par des années de disette, espéraient que leur équipe favorite mette la main sur un crack. Quelques minutes après le début de la cérémonie, ils manifestaient leur colère à l'égard de la décision prise par la franchise en conspuant Kristaps Porzingis, fraîchement drafté, lorsque le géant letton s'est levé avant de prendre la direction de la tribune pour y poser avec Adam Silver, casquette des Knicks vissée sur le crâne. [superquote pos="d"]Hué le soir de la draft[/superquote]Les New-yorkais préféraient sans doute Emmanuel Mudiay, meneur athlétique attendu comme une star NBA. Aucun des deux ne colle réellement à la philosophie prônée par Phil Jackson, président des Knicks. Kristaps Porzingis, lui, est une énigme. Rares sont les supporteurs à l'avoir vu jouer sous les couleurs de Séville, en Espagne. Un mystère entoure ce joueur de 20 ans (19  au moment de la draft) dont le profil atypique et le potentiel gigantesque mais flou inquiètent autant qu'ils ne rassurent. Les intérieurs ont tendance à nécessiter plus de temps avant de s'acclimater aux exigences de la NBA et c'est l'une des raisons pour lesquelles la sélection du pivot de 2,21 m en a refroidi plus d'un.
"On pensait qu'il mettrait du temps à se développer", confie Byron Scott, coach des Los Angeles Lakers titulaires du deuxième choix de la draft. "Nous avons peut-être eu tort."

La guerre des clones

Après dix jours de compétition, les doutes entourant Kristaps Porzingis se dissipent peu à peu et ils laissent place à l'admiration de ses adversaires, stupéfaits des performances du rookie. Kobe Bryant ou encore Tim Duncan ont salué le talent du gamin, brillant lors de la majorité de ses apparitions sur le parquet. Il a gagné sa place de titulaire lors de la préparation et il s'est même imposé comme l'un des joueurs clés des Knicks depuis. Après six matches, Porzingis cumule déjà 11,6 points, 9 rebonds et 1,2 block en un peu moins de 25 minutes.
[superquote pos="d"]Comparé à Pau Gasol et Dirk Nowitzki[/superquote]"Ce gamin va devenir un sacré joueur", témoigne Dwane Casey, coach des Toronto Raptors. "Même s'il en est encore loin, il est semblable à Dirk Nowitzki. Il va être une force sur laquelle il va falloir compter dans cette ligue pendant un long moment."
Dirk Nowitzki, Pau Gasol... Kristaps Porzingis est comparé aux meilleurs joueurs européens. Il est extrêmement long, mobile pour sa taille, bien plus athlétique que ce que l'on aurait pu penser (ses dunks monstrueux en sont l'une des preuves), la forme de son shoot est appréciable et il est capable de marquer de loin, même si ses pourcentages aux tirs laissent encore à désirer (39%). Il a même failli offrir la victoire aux Knicks hier soir avec ce panier lointain au buzzer finalement refusé. Mais le simple appel après avoir feinté un écran est un nouvel élément qui démontre le QI basket intéressant du joueur de 20 ans. https://www.youtube.com/watch?v=Mkx9URu2yYA

Kristaps Porzingis, le nouvel espoir des Knicks

Kristaps Porzingis n'a finalement pas attendu avant de se faire un nom en NBA. Un peu comme Giannis Antetokounmpo, il fait partie de ses joueurs phénomènes du net qui dépasse le stade de bête de foire pour s'affirmer comme des cadres de leur franchise. Le Letton a évidemment encore beaucoup de chemin à parcourir mais ses premières prestations solides confirment qu'il est à même d'avoir un impact sur le jeu de son équipe dès cette saison. Il a déjà posté quatre double-doubles en neuf matches et les Knicks affichent un bilan de quatre victoires et cinq défaites. Rien de catastrophique. La franchise new-yorkaise a toujours pour ambition d'accrocher les playoffs à l'Est. Un objectif réaliste si Kristaps Porzingis continue d'apporter sa patte tout en progressant en cours de saison. [superquote pos="d"]"Ce sera un super joueur et pour longtemps." Mark Jackson[/superquote]S'il est déjà un élément moteur de l'équipe, une menace permanente lorsque les défenses adverses font prise à deux sur Carmelo Anthony et un protecteur du cercle de l'autre côté du parquet, son potentiel est encore plus impressionnant maintenant.
"Kristaps Porzingis sait jouer au basket. Je pense que ce sera un super joueur et pour longtemps", assure Mark Jackson, ex-coach des Golden State Warriors désormais consultant TV.
Kristaps Porzingis a encore beaucoup à apprendre. Mais ses bases sont solides. Il n'est pas encore le sauveur des Knicks mais ses atouts et son potentiel devraient permettre à quelques supporteurs de New York de rêver d'un avenir enfin meilleur.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest