Kristaps Porzingis, ses menaces aux Knicks pour forcer un trade

Steve Mills, le président des New York Knicks, a placé la responsabilité du trade de Kristaps Porzingis aux Mavs sur le joueur letton.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

Les fans des New York Knicks vont être de moins en moins contrariés du départ de Kristaps Porzingis. En février dernier, l'intérieur letton était tradé aux Dallas Mavericks à la surprise générale. Steve Mills, le président des Knicks, a donné pour la première fois sa version des faits, incriminant clairement le joueur. New York n'avait a priori pas l'intention de le trader et c'est une demande pour le moins menaçante de Porzingis lui-même qui aurait provoqué cet événement.

"Kristaps Porzingis est venu dans mon bureau. Le General Manager Scott Perry était là aussi. Il nous a dit directement : 'Je ne veux pas être ici et je ne signerai rien avec les Knicks. Vous avez une semaine pour me trader ou je rentre en Europe'. Par chance, nous avions reçu des offres en janvier et plusieurs propositions étaient à notre disposition. Nous avons passé un coup de fil immédiatement après que Kristaps a quitté le bureau", a expliqué Mills lors d'un forum avec les fans relayé par KnicksGuy.

Vraie version des faits - ce qui pourrait expliquer le timing curieux - ou tentative de conserver le beau rôle dans la narration ? Pour rappel, les Knicks ont récupéré, dans la transaction, DeAndre Jordan, Wesley Matthews, Dennis Smith Jr, un 1er tour de Draft non protégé pour 2021 et un premier tour de Draft hors top 10 pour 2023.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest