Kyrie Irving sera prêt pour le training camp mais ça a failli être pire

Kyrie Irving n'est pas passé loin d'une infection à staphylocoque problématique, mais il sera finalement prêt à 100% pour le camp des Celtics.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kyrie Irving sera prêt pour le training camp mais ça a failli être pire

Kyrie Irving est vraiment heureux : il peut enfin tranquillement regarder devant lui, faire sa rééducation et préparer la saison prochaine. Out depuis le mois d'avril, il est désormais en pleine santé. Il est d'autant plus soulagé que ça aurait pu être pire. Pour rappel, on avait dû lui poser des vis et du fil métallique dans le genou gauche après la fracture qu'il avait subie lors des Finales NBA. Ce n'est qu'en retirant tout cela de son genou en mars dernier qu'il a été découvert que le meneur des Boston Celtics souffrait d'une infection dûe à ces vis et ce fil.

Si elle n'avait pas été découverte et traitée à temps, cette infection aurait pu se développer en infection à staphylocoque. Ce qui aurait été bien plus emmerdant pour Kyrie Irving. Heureusement pour lui, ça a été pris en charge à temps. Mais ça a tout de même nécessité qu'on lui place un cathéter dans une veine reliée au coeur. Il a également dû se taper des antibiotiques pendant une longue durée, comme il l'a expliqué à ESPN :

"Je combattais une infection à un endroit spécifique du corps, que vous ne pouvez pas atteindre avec vos mais. Vous devez aller voir ce qui s'y passe, et ce qui se passait pour moi, c'était que le fil métallique et les vis que j'avais là, l'infection était là-dessus, donc j'ai dû les enlever et être ensuite sous antibiotique pendant deux mois.

Ca aurait pu évoluer en staphylocoque, mais on l'a traité tôt. Je suis heureux que ce soit fait. C'était deux putain de longs mois."

Kyrie Irving est désormais tourné vers la saison prochaine. Il assure qu'il sera à 100% au training camp, et même meilleur qu'avant, malgré le processus rigoureux qu'il a dû suivre pour se remettre de son infection :

"C'est probablement l'un des premiers étés des sept dernières années où j'ai eu du temps pour travailler sur des choses sur lesquelles je veux progresser. Soit j'ai joué avec Team USA tous les étés, soit j'étais blessé, un été, soit je sortais d'un titre.

C'était beaucoup de boulot, et ça m'a rattrapé la saison dernière, et là c'est une chance de pouvoir réellement prendre mon temps et me concentrer sur mon corps cet été."

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest