123 NYK
105 CLE
132 TOR
96 CHA
86 BKN
115 IND
132 HOU
108 POR
101 CHI
115 MIL
117 DAL
110 SAS
85 PHO
99 BOS
102 UTA
112 MIN
90 LAC
88 OKC

Kyrie Irving fait déjà grincer des dents

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Le comportement en collectivité de Kyrie Irving depuis son arrivée aux Brooklyn Nets semble créer quelques remous en interne...

Kyrie Irving est un garçon complexe et pas toujours en phase avec ses congénères en NBA. Les Cleveland Cavaliers et les Boston Celtics l'ont appris à leurs dépens. Les Brooklyn Nets sont en train de le comprendre. Débarqué à New York l'été dernier après avoir choisi pour la première fois de sa carrière sa destination d'un commun accord avec son ami Kevin Durant, "Uncle Drew" créé déjà quelques remous. Sur le terrain, tout se passe plutôt bien. Sur le plan individuel, Irving a même déjà marqué les esprits avec un match inaugural à 50 points au Barclays Center malgré une défaite contre les Wolves. Et personne, encore moins au sein de l'équipe, n'ira remettre en cause le fait que Kyrie est un joueur délicieux à regarder et parmi les meilleurs de sa génération. En dehors, c'est un peu plus compliqué.

La légendaire Jackie McMullan d'ESPN s'est penchée sur l'association à venir entre Kyrie Irving et Kevin Durant, et ce qu'elle impliquait pour l'avenir de la franchise. Quelques témoignages qu'elle a recueillis montrent que la greffe se fait avec difficulté, notamment à cause de ce qu'elle qualifie de "sautes d'humeur tristement célèbres" de la part du meneur All-Star. C'est en tout cas en ces termes que d'anciens et actuels coéquipiers de Kyrie ont évoqué son comportement pour le moins changeant et imprévisible. Un épisode qui s'est déroulé lors de la tournée des Nets en Chine aurait notamment marqué les esprits. Alors que l'équipe participait à une séance photo dans les locaux de la chaîne Pearl TV, Irving aurait refusé avec véhémence de retirer sa casquette et ordonné aux photographes de se débrouiller pour la faire disparaître sur Photoshop... D'autres petits accrocs inattendus seraient également survenus avant le début de saison.

KD : "Kyrie est un artiste, il faut parfois le laisser seul"

Des membres du front office et du staff de Kenny Atkinson auraient été un peu refroidis par le côté lunatique de Kyrie Irving. En interne, les Nets font pour le moment bloc derrière lui et nient que sa personnalité soit un problème. A commencer par Kevin Durant, persuadé que tout se passera bien.

"Je vois Kyrie comme un artiste. Il faut parfois le laisser seul. On sait ce qu'il apporte tous les soirs et à quel point il aime le basket. Parfois, il n'agira pas comme les autres personnes le souhaiteraient. Mais c'est sa façon de faire et je respecte la personne qu'il est et ce qu'il fait. Il possède toutes les petites choses intangibles que l'on recherche chez un coéquipier et un grand joueur. Donc quelle que soit la manière dont il choisit de se préparer pour être sur le terrain à 19h30 tous les soirs, je le soutiendrai". 

DeAndre Jordan, un autre proche de Kyrie Irving, a lui aussi défendu bec et ongles son camarade.

"Tout ça n'affecte pas notre équipe. Kyrie est un gars super et il n'a rien fait de négatif à ma connaissance. C'est un ami, donc si c'était le cas, je lui dirais. Je ne lis pas la presse. Qu'est ce que vous voulez que je vous dise ? Que Kyrie Irving est un sale type ? Qu'il est d'humeur changeante et que je n'aime pas être en sa compagnie ? OK. Il est horrible dans le vestiaire. Il est égoïste et je n'aime pas sa coupe de cheveux. Je porte des chaussures à son nom uniquement parce qu'il me force à le faire".

L'attitude protectrice du groupe s'étend au coach Kenny Atkinson, qui qualifie les rumeurs à son sujet de "complètement fausses".

Kyrie Irving a lui-même reconnu qu'il n'avait pas été le leader dont avaient besoin les Boston Celtics la saison dernière. Les exigences qu'il avait pour le jeune effectif coaché par Brad Stevens n'étaient sans doute pas en phase avec ce que lui-même pouvait proposer en tant que chef d'orchestre. Jackie McMullan n'étant pas du genre à raconter n'importe quoi, il n'y a pas de fumée sans feu et Irving doit effectivement avoir quelques soucis à naviguer dans ce nouvel effectif dont il est obligé d'être le leader en attendant le retour de "KD" dans un an. Les choses s'arrangeront peut-être d'elles-mêmes au fil des semaines. C'est souhaitable pour une équipe qui vise les playoffs, même si elle est privée de la superstar censée la faire basculer dans le camp des contenders. Ce que relaye McMullan tend quand même à confirmer une impression tenace depuis quelques années. Aussi génial soit-il, Kyrie Irving n'est sans doute pas fait pour être un alpha dog en NBA. C'est finalement en lieutenant de luxe de LeBron James qu'il a livré ses prestations les plus prestigieuses avant de chercher à s'émanciper.