Kyrie Irving et James Harden ensemble ? Rasheed Wallace dit niet

Pour Rasheed Wallace, faire jouer ensemble Kyrie Irving et James Harden est trop risqué pour les Brooklyn Nets

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kyrie Irving et James Harden ensemble ? Rasheed Wallace dit niet

La Free Agency pratiquement terminée, le monde de la NBA attend désormais ce qui paraît inévitable. En demandant expressément à quitter Houston, James Harden et Russell Westbrook ne seront vraisemblablement plus des Rockets dans un mois au moment de la reprise. Le point de chute pour le second est compliqué à trouver, sa cote et son énorme salaire étant de gros obstacles.

Pour le MVP 2018, la donne est différente. Lui rêve de s'associer avec Kyrie Irving et Kevin Durant à Brooklyn dans ce qui serait le Big Three le plus dingue de l'histoire. Mais il ne suffit pas d'additionner les talents pour toucher le graal, et donc le titre NBA. Surtout que les Nets devraient se séparer d'un nombre conséquent de roles players. Et n'auraient donc aucune marge de manoeuvre pour entourer le trio (en comptant seulement les salaires des trois loustiques plus celui de Joe Harris, prolongé à prix d'or, on arrive à...131M !!)

Si le pari est très alléchant, les risques sont là. Notamment dans l'homogénéité et la complémentarité de ce groupe. Financièrement, on vient de l'évoquer. Sportivement aussi, ça pourrait coincer, notamment dans le backourt Kyrie-Harden. Et comme l'explique Rasheed Wallace, il parait impossible de voir ces deux tripoteurs de gonfle de l'extrême cohabiter.

"Je ne pense pas que ça puisse marcher. Regardez les deux joueurs. Vous avez James Harden qui est une machine à scorer. Mais il veut la balle. Il en a besoin pour être efficace. Ça fait longtemps qu'on ne l'a pas vu attendre la balle dans le corner. Il faut faire avec Kyrie, évidemment. Il est le meneur qu'il est. Je pense qu'il est un peu plus un facilitateur que James Harden. Mais à mon avis, je ne sais pas si tu peux avoir les deux en même temps sur le terrain Parce qu'ils ont besoin de la balle pour exister."

Au passage, le Sheed met à part KD qui n'a pas réellement les mêmes caractéristiques que les deux autres.

"KD, c'est KD. Il n'a pas besoin de la balle. Parce qu'il peut sortir d'un écran, créer son propre tir. Il n'a pas besoin de dribbler un gajillion de fois pour avoir un lay-up ou un shoot ouvert."

On apprécie particulièrement l'expression "gajillion" qui colle parfaitement à Harden et Irving.

Comment les Nets peuvent faire pour recruter James Harden 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest