Kyrie Irving : « Je prends la responsabilité de tout ça »

Face à la crise qui secoue les Cleveland Cavaliers, Kyrie Irving a décidé d'endosser la responsabilité des mauvais résultats de la franchise.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kyrie Irving : « Je prends la responsabilité de tout ça »
La nouvelle défaite de Cleveland face à Boston a laissé des traces dans le vestiaire. Sévèrement battus par les Celtics, les Cavs présentent désormais un maigre bilan de 4 victoires en 16 rencontres bien loin des attentes du début de saison. Alors à l'heure de s'adresser au média, Kyrie Irving (17 pts), décevant hier soir et incapable de sonner la révolte, avait bien conscience qu'il n'avait pas été à la hauteur.
« Je prends l’entière responsabilité de tout ça », confiait le meneur des Cavs au Plain Dealer. « Je suis la tête du serpent. Je dois être meilleur. Je dois en faire plus. Je dois faire les petits trucs en plus sur et en dehors du terrain. Je dois élever mon niveau de jeu avec les autres. Il faut que je joue mieux que ça. Cela commence par moi. Je dois mieux jouer et je vais beaucoup jouer, beaucoup mieux. »
S'il assume son rôle de leader, le jeune meneur n'est pas le seul à incriminer au sein d'un effectif où les satisfactions se font rares. Désormais, il faut rebondir. Et vite. Alors après cinq défaites consécutives, Cleveland retrouve ce soir une autre bête blessée de la Conférence Est. Les Chicago Bulls, privés de Derrick Rose. Et même s'il y restera sûrement quelques séquelles morales et physiques après la gifle reçue à Boston, les Cavs n'auront pas d'autre choix que de se faire violence.
[superquote pos="d"]"Ce n’est pas une ligue de petits garçons."[/superquote]« Nous devons ressentir ce sentiment d’urgence », tonne Dion Waiters. « Nous devons donner le premier coup. Ce soir, ce sont eux qui ont frappé les premiers […] Nous devons être des hommes. Nous devons grandir. Ce n’est pas une ligue de petits garçons. C’est une ligue d’homme. »
Face à une équipe en plein doute et à un vestiaire au bord de l'explosion, Mike Brown cherche désespérément une manière de relancer son équipe. Mais une chose est sûre, il n'abandonnera pas.
« Personne ne veut passer par là. Il n’y a pas une seul joueur dans le vestiaire qui a envie de passer par ce genre de situation. Que ce soit les coaches ou les entraîneurs. C’est compliqué et c’est dur à avaler. Je vais continuer à chercher des solutions, à me battre et à travailler jusqu’à que ce que ça marche. »
 
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest