La nouvelle direction des Bulls entretient le flou autour de Jim Boylen

Arrivés il y a quelques jours aux Chicago Bulls, les nouveaux dirigeants Karnisovas et Eversley n'ont toujours pas pris de décision concernant Jim Boylen

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La nouvelle direction des Bulls entretient le flou autour de Jim Boylen

Ces dernières semaines, un vent de fraîcheur est venu soufflé au sein de la direction des Chicago Bulls. Exit l'emblématique Gar Formar, en place depuis 22 ans dans l'organigramme de la franchise, c'est désormais Marc Eversley qui officiera comme GM de l'organisation. Un homme placé par le nouveau président, tout droit venu des Denver Nuggets, Arturas Karnisovas. À eux deux, ils vont devoir replacer Chicago sur la carte de la conférence Est (on a d'ailleurs quelques idées pour ça). Et évidemment, on attend désormais du nouveau concernant Jim Boylen.

Le coach actuel est un homme des anciens dirigeants, ce qui le place automatiquement sur un siège éjectable. D'autant plus qu'il n'a pas eu les résultats escomptés et que sa relation avec les joueurs, notamment Zach LaVine, est loin d'être parfaite. Globalement, ses heures sont comptées. Et il serait même surprenant de le voir sur le banc la saison prochaine. Néanmoins, la crise actuelle pourrait quelque peu changer la donne, du moins sur le court terme. À en croire Marc Eversley, l'heure n'est pas encore à un quelconque changement.

"C'est beaucoup trop tôt. Coach Boylen et moi-même avons eu une conversation plus tôt dans la semaine où il m'a félicité pour ma nomination. Comme n'importe qui dans le staff, nous allons prendre notre temps pour les évaluer chacun leur tour. Pas seulement les joueurs et le coach mais aussi les personnes au sein du front office. Nous nous devons de le faire avec chaque personne du staff et les recevoir en entretien. Comme avec les joueurs en espérant pouvoir le faire lors des entraînements, comme avec le staff."

Pas réellement une surprise mais le flou qui entoure la reprise ou non de la saison pourrait permettre à certains, comme Jim Boylen, de s'offrir un sursis. Le cas échéant, cela devrait ouvrir la porte Ime Udoka ou Adrian Griffin, tous deux pressentis pour reprendre le flambeau.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest