L’affiche : Raptors – Pelicans, vaincre pour rebondir

Les New Orleans Pelicans se déplacent ce soir au Canada pour défier les Toronto Raptors, une rencontre à suivre à partir de 21h30 sur BeIN Sports.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
L’affiche : Raptors – Pelicans, vaincre pour rebondir
On termine cette semaine avec un Toronto Raptors - New Orleans Pelicans qui pourrait être très agréable à suivre avec deux des équipes en progression cette saison. Même si les deux franchises traversent toutes les deux des moments difficiles sur les dernières semaines, elles ont confirmé tout le bien qu'on pensait d'elles. D'un côté, les Raptors ont démontré qu'ils n'étaient pas qu'un feu de paille en s'imposant comme l'une des meilleures équipes à l'Est. De l'autre, les Pelicans se sont bien développés et ils sont à la lutte pour les playoffs au sein d'une conférence Ouest très relevée. Les hommes de Dwane Casey et de Monty Williams ont donc les moyens de produire un spectacle de haute qualité ce soir à partir de 21h30 en direct sur BeIN Sports.

Une affiche, quel enjeu ?

Plus que jamais, les deux équipes ont clairement besoin d'une victoire. Même si les Toronto Raptors et les New Orleans Pelicans ne sont pas du tout dans la même situation au classement, elles partagent une similarité : elles manquent toutes les deux de constance. En ce moment, elles se montrent incapables de réaliser une série de victoires et elles affichent un bilan identique sur les 10 derniers matches : 4 victoires - 6 défaites. Du côté des Raptors, la situation est bien évidemment moins alarmante. Les Canadiens ont réalisé un début de saison tonitruant et ils figurent toujours parmi les meilleures franchises à l'Est avec un bilan de 26 victoires pour 13 défaites, mais les temps sont plus difficiles ces derniers temps. Depuis le 28 décembre et une série de 8 victoires pour 1 défaite, les joueurs de Dwane Casey n'arrivent plus à enchaîner et ils n'ont toujours pas enregistré deux victoires de suite en 2015. Pire, ils restent sur 6 défaites sur les 8 dernières rencontres notamment à cause d'une défense complétement passive, ils concèdent actuellement 115,6 points par rencontre (sur les 7 dernières défaites) alors qu'ils étaient l'une des bonnes défenses de la ligue sur les 28 premiers matches (99,1 points encaissés par match). Interrogé au sujet des difficultés actuelles de son équipe, James Johnson, l'extérieur bondissant des Raptors, a évoqué un relâchement mental au sein du groupe :
"Nous avons juste commencé à devenir un peu trop confiants", a lâché James Johnson à ESPN.
Présentés comme l'une des meilleures équipes de la ligue sur les premiers mois de compétition, les Raptors ont clairement baissé de rythme sur les dernières semaines et ils vont devoir réagir afin de conserver une bonne position au classement de la conférence Est, les Chicago Bulls ne sont d'ailleurs plus qu'à une victoire des Canadiens. En face, l'enjeu est encore plus important pour les New Orleans Pelicans. Lancée dans une folle course à la 8ème place de la conférence Ouest, la franchise dirigée par Monty Williams n'a plus de temps à perdre si jamais elle souhaite se mêler à la lutte avec les Phoenix Suns et le Thunder d'Oklahoma City. Actuellement 9ème avec 5 victoires de retard sur les Suns, les joueurs des Pelicans ont clairement besoin de lancer une série afin de recoller au classement. Malheureusement, ils manquent eux aussi sérieusement de constance et de régularité, ils sont capables du meilleur comme du pire comme ils l'ont d'ailleurs démontré vendredi lors de leur défaite face aux Philadelphia Sixers. À l'image des Raptors sur les derniers matches, les Pelicans ont connu des problèmes défensifs notamment face aux troupes de Brett Brown et ils auront sûrement à cœur de corriger le tir :
"Nous n'avons pas jouer avec assez d'énergie contre les Sixers, ils ont joué vite, ils ont réussi des tirs, nous avons enchaîné les erreurs et nous n'avons pas bien joué en défense", a analysé Eric Gordon après la défaite face aux 76ers.
Conscients des problèmes actuels de la franchise, les Pelicans devraient tout faire pour réagir sur le parquet des Canadiens ce soir, ils savent parfaitement qu'ils doivent jouer à fond toutes les rencontres pour avoir une chance de faire les playoffs. Mais pour avoir une chance, il faut espérer que les cadres de l'équipe répondront présents...

Les forces en présence

Évidement, nous faisons référence aux forfaits éventuels d'Anthony Davis et de Jrue Holiday. Les deux leaders des Pelicans sont actuellement en "day-to-day" et ils étaient absents lors de la dernière défaite de la franchise. Concernant l'intérieur, il s'agit d'une entorse de l'orteil du pied gauche, il s'est blessé lors de la fin de match face aux Pistons et il pourrait bien être contraint de déclarer forfait. Pour le meneur, la situation est encore plus délicate, il vient de rater son deuxième match de suite vendredi et sa présence est encore plus incertaine à cause d'une inflammation de la cheville droite. Les deux hommes pourraient donc déclarer forfaits pour ce match alors qu'ils sont clairement indispensables pour cette équipe. En l'absence de ces deux joueurs, le leadership reviendrait bien sûr à Tyreke Evans, l'arrière est en forme en ce moment (il compile 19,4 points de moyenne sur les deux dernières semaines) et il aura la lourde tâche de tenir à flot les Pelicans. En prévision des forfaits de Davis et d'Holiday, Monty Williams a évoqué le rôle des autres joueurs :
"Je pense que les gars qui sont sur le parquet savent comme ils sont supposés jouer : défendre, jouer dur et partager la balle. Quand nous le faisons, nous faisons mal aux autres équipes."
Si jamais les deux cadres des Pelicans ne sont pas présents, Jimmer Fredette et Alexis Ajinça, auteur d'un double-double vendredi, auront une carte à jouer lors de cette rencontre. Pour les Raptors, l'événement c'est bien sûr le retour en forme de DeMar DeRozan. L'arrière All-Star a repris la compétition depuis quelques jours et il est tout simplement incroyable après une absence aussi longue (21 matches). En effet, sur les 2 rencontres qu'il a disputé depuis son retour, il cumule 22,5 points, 3,5 rebonds et 2,5 passes décisives de moyenne. Même s'il n'a sûrement pas encore récupéré l'intégralité de ses moyens physiques, il a démontré qu'il était le véritable leader de cette franchise et il sûrement l'homme clé pour résoudre les problèmes actuelles. D'ailleurs, Kyle Lowry, l'autre cadre des Raptors, n'a pas caché sa joie de pouvoir à nouveau compter sur son partenaire :
« C’est toujours bon d’avoir un All-Star qui revient dans votre effectif », a estimé Kyle Lowry.
En difficulté sur les trois derniers matches (13 points de moyenne à seulement 35% aux tirs), Kyle Lowry sera d'ailleurs l'un des éléments décisifs de ce match. Avec les problèmes des Pelicans à la mène, il doit profiter de cette faiblesse pour tirer son épingle du jeu et porter son équipe jusqu'à la victoire. Avec des Raptors à nouveau au grand complet, New Orleans aura besoin de l'intégralité de ses forces pour espérer faire un coup en terre canadienne.

Le match que l’on veut voir

Les deux équipes traversent des périodes délicates et elles se montrent incapables de garder un niveau de jeu élevé sur le long terme. Avec un peu de chance, les Raptors et les Pelicans pourraient jouer à un haut niveau ce soir afin de livrer un très beau spectacle, les deux formations en sont largement capables.

Le match que l’on ne veut pas voir

Un match sans Anthony Davis et Jrue Holiday, tout simplement. Si les New Orleans Pelicans sont privés de leurs deux meilleurs joueurs, on ne voit pas vraiment comme ils vont pouvoir empêcher les Toronto Raptors de les écraser au Centre Air Canada.

L’avis de Nostradamus

Même si les Raptors ne sont pas au mieux sur les dernières semaines, le retour de DeMar DeRozan devrait permettre à la franchise de retrouver une certaine régularité, je mise sur une victoire des Canadiens surtout si Anthony Davis est contraint de déclarer forfait.

Votre pronostic

[poll id="397"] Retrouvez le programme de la semaine sur les antennes de BeIN Sports. Le dispositif NBA beIN SPORTS Retrouvez chaque semaine 6 matchs en direct, et 7 en différés mais aussi l'émission NBA Extra du lundi au samedi à 13h. Et chaque dimanche, retrouvez dès 21h le Sunday Night Live avec l'affiche de la soirée à partir de 21h30. Pour vous abonner, sans engagement.
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest