Le Miami Heat doit trouver des solutions en interne pour ses problèmes au rebond

Pour LeBron James, le Miami Heat n'a pas besoin de recruter pour régler ses problèmes au rebond.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le Miami Heat doit trouver des solutions en interne pour ses problèmes au rebond
[caption id="attachment_95542" align="alignleft" width="300"] Pour Chris Bosh, le Heat devrait revenir à un cinq de départ plus traditionnel.[/caption] Principal sujet de conversation ces derniers temps autour du Miami Heat, les problèmes de LeBron James et compagnie au rebond suscitent beaucoup de questions. Face à Indiana mardi, le Heat a de nouveau été ultra dominé dans ce secteur (55-36), laissant 22 rebonds offensifs à leurs adversaires, et la défaite a suivi (87-77). Une nouvelle performance désastreuse qui a réanimé le débat sur les besoins de Miami dans  à l'intérieur. Alors que les Floridiens avaient mis à l’essai Chris Andersen mardi, James a expliqué au Miami Herald que son équipe n'avait pas besoin de renfort et que les solutions se trouvaient dans l'effectif actuel.
« Nous avons ce qu'il faut, il n'y a personne à récupérer. Qui est là ? S'il y avait quelqu'un à prendre, il aurait été pris. Nous devons régler ça collectivement en tant que groupe. »
Une déclaration qui en dit long sur la mise à l'essai du Birdman qui n'a apparemment pas réussi à convaincre le Heat de l'ajouter à son roster. Au lieu de ça, Miami a tout de même signé un joueur pour un contrat de 10 jours en la personne de Jarvis Varnado laissé libre par Boston. Varnado, que le Heat avait drafté en 2010, a encore tout à prouver dans la ligue et malgré sa réputation de gros défenseur (recordman de contre en carrière en NCAA), ça ne sera certainement pas lui qui changera tout du jour au lendemain. De même pour Josh Harrelson, resigné pour un contrat de 10 jours après avoir été coupé avant la date des contrats garantis. Avec ces deux signatures le roster du Heat compte 15 joueurs et il n'y a donc plus de place supplémentaire pour les dix jours à venir. Puisque la solution au rebond ne semble pas venir de l’extérieur, tous les regards sont tournés vers Chris Bosh au sein de l'effectif. L'ailier reconverti en pivot est en difficulté dans ce secteur cette saison et est prêt à tout pour s'améliorer. Même à s’asseoir sur le banc pendant quelques temps s'il le faut.
« Je veux juste montrer à quel point je suis investi là dedans. Nous voulons le meilleur rebondeur sur le terrain et pour l'instant je ne fais pas mon travail et ce n'est pas moi le meilleur rebondeur. Si je ne suis pas un bon rebondeur, si je ne suis pas ce dont l'équipe a besoin, peut être que j'aurais besoin de m'asseoir sur le banc et d'apprendre. Peut être que quelqu'un devrait plus jouer aussi. »
Ou peut être que Bosh n'a jamais été un pivot et que face à des postes 5 plus physique comme Roy Hibbert par exemple, il a beaucoup de mal à prendre le dessus au rebond. Peut être aussi que Coach Spoelstra devrait revenir à un cinq de plus grande taille comme lors des saisons précédentes.
« Nous sommes placés dans un système et nous essayons de jouer dans ce système avec le meilleur de nos capacités. Parfois ça marche, parfois c'est mauvais. La plupart du temps ça a été mauvais pour nous au rebond. Je ne pense pas que c'est une question d'effort nous faisons de notre mieux. Nous avons joué un basket plus conventionnel la première année et la saison dernière. Là c'est différent. »
Face à ces difficultés, un journaliste lui a demandé s'il comptait demander un trade.
« Bien sûr que non, vous êtes fous ? Il ne vont pas se débarrasser de moi aussi facilement », a-t-il plaisanté. « Défendre le titre, c'est tout ce qui compte pour moi. »
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest