Le titre 2020 ne vaudra rien ? Un multiple champion NBA s’insurge

Certes cette saison est particulière, mais Steve Kerr met un stop à l’idée que le champion NBA 2020 mérite un « astérisque ».

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article
Le titre 2020 ne vaudra rien ? Un multiple champion NBA s’insurge

La saison NBA 2019-20 ne ressemble à rien de ce qu’on a pu connaître jusqu’à présent. Cela signifie-t-il pour autant que le vainqueur sera un champion moins valable que les autres ? Qu’il méritera un astérisque, comme le veut l’expression consacrée ?

Si pas mal de joueurs semblent prêts boycotter la reprise de la saison, il y a fort à parier qu’elle aille néanmoins au bout. Et pour certains, il faudrait accoler un astérisque à côté du nom de la franchise championne dans les livres d’histoire. Un petit signe typographique qui renverrait à une note en bas de page pour expliquer en quoi ce trophée serait particulier. En gros une manière de dire qu’il compte moins que les autres.

C’est l’expression qu’avait notamment popularisée Phil Jackson pour qualifier le titre de 1999 des San Antonio Spurs, couronné au terme d’une saison raccourcie par le lockout. S’il n’avait pas utilisé ce mot, il avait également sous-entendu que les bagues glanées par les Houston Rockets pendant l’absence de Michael Jordan n’avait pas la même saveur.

Etant données les circonstances, certains observateurs considèrent qu’il en sera de même pour le champion 2020. Shaquille O’Neal par exemple :

« Quelle que soit l’équipe qui gagne cette année, il y aura un astérisque. Ils n’auront pas le respect », assurait-il il y a quelques semaines à USA Today.

Steve Kerr, lui, n’est clairement pas de cet avis :

« La chose à laquelle je crois vraiment fort, c’est qu’un titre dans ces conditions va compter réellement » a-t-il expliqué à DRK957. « Les gens vont vouloir mettre un astérisque à côté de ce titre.

Il n’y a pas d’astérisque. Dans mon esprit, ça va être une épopée brutale et difficile pour gagner ce titre. »

Avec cinq titres comme joueur, et trois comme head coach, Steve Kerr sait de quoi il parle et sait ce qu’il en coûte pour aller au bout dans une année classique. Alors, dans un format aussi inhabituelle, et après une telle interruption, il va falloir être encore plus costaud et méritant.

A la limite, la seule raison pour laquelle ce titre pourrait être considéré au rabais, c’est si de nombreux gros joueurs se rangent du côté de Kyrie Irving et choisissent de ne pas aller à Orlando.

Mais si la concurrence est là, le champion NBA aura vraiment de la gueule.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest