Le trésor de guerre d’OKC jusqu’en 2026 est complètement flippant

Le trésor de guerre d’OKC jusqu’en 2026 est complètement flippant

Du côté d'Oklahoma City, on a pas un gros marché, mais on a des idées et un General Manager méchamment couillu, Sam Presti.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Sam Presti est quand même un sacré phénomène. Et lorsque l'on soutient une équipe qui évolue sur un petit marché comme celui de l'Oklahoma City Thunder, c'est presque une bénédiction d'avoir un General Manager aussi audacieux et créatif. Presti est certes l'homme qui a validé l'un des pires trades de l'histoire, celui de James Harden vers Houston. Mais c'est aussi celui qui n'a eu de cesse de reconstruire, aussi habilement que possible, une franchise au sein de laquelle il n'est pas facile d'attirer des gros poissons.

Lundi, Presti a de nouveau dégainé. En se séparant du salaire astronomique de Chris Paul, dont la timeline ne collait pas avec celle du Thunder, une équipe jeune qui veut prendre son temps, l'homme fort d'OKC s'est constitué un trésor de guerre phénoménal qui ferait presque pâlir un autre chef de clan réputé en la matière : Danny Ainge.

Jugez un peu ce que le travail de Sam Presti a permis à OKC d'obtenir depuis que le chantier a commencé avec les départs conjugués de Russell Westbrook et Paul George il y a un an et demi. Sur les prochaines années de Draft, on entendra beaucoup le nom du Thunder, où d'équipes avec lesquelles Presti aura réussi un monter un deal pour poursuivre la reconstruction.

Draft 2020 : les picks 25 et 28.
Draft 2021 : leur propre pick du 1er tour, plus le premier tour du Miami Heat et un échange possible avec les Houston Rockets.
Draft 2022 : leur propre pick du 1er tour, plus le premier tour des Los Angeles Clippers et le premier tour des Phoenix Suns.
Draft 2023 : leur propre pick du 1er tour, plus le premier tour du Miami Heat et un échange possible avec les Los Angeles Clippers.
Draft 2024 : leur propre pick du 1er tour, plus le premier tour des Los Angeles Clippers et le premier tour des Houston Rockets.
Draft 2025 : un échange possible avec les Houston Rockets au premier tour.
Draft 2026 : leur propre pick du 1er tour, plus le premier tour des Los Angeles Clippers et le premier tour des Houston Rockets.

Chris Paul tradé à Phoenix, OKC récupère Oubre et Rubio !

Pas moins de 18 (!) premiers tours de Draft potentiels et autant de combinaisons que l'on peut imaginer dans un trade pour faire venir un grand nom, comme le Thunder l'avait fait avec Paul George, par exemple, même si ça n'avait coûté "que" Victor Oladipo et Domantas Sabonis à l'époque.

Tout est possible, tout est imaginable. Même une bonne saison sans tanking de l'équipe désormais coachées par Mark Daigneault. Chris Paul est parti, certes. Mais OKC a toujours un roster plutôt sympathique avec un meneur expérimenté comme Ricky Rubio, de jeunes potentiels All-Stars comme Kelly Oubre et Shai Gilgeous-Alexander.

Il faut d'ailleurs se préparer à ce que le butin se garnisse encore un peu. Steven Adams fait partie des candidats évidents pour un trade avant le début de la saison au vu de son salaire et de la volonté de Sam Presti d'aller de l'avant. Que l'on aime ou pas l'approche, elle est aussi ingénieuse que respectable. Restera ensuite à convertir tout cela en une équipe capable de jouer le titre à un moment donné, ce qui est bien sûr le plus difficile dans toutes les opérations de reconstruction.

Au contraire d'autres franchises qui stagnent ou régressent tous les ans, on ne peut pas reprocher au Thunder un manque de courage et de stratégie.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest