L’histoire du jour : Derrick Gordon, le premier joueur gay en NCAA

Encore une histoire digne d'un film ou d'une série sortie par Sports Illustrated. Celle de Derrick Gordon et de son jumeau Darryl.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
L’histoire du jour : Derrick Gordon, le premier joueur gay en NCAA
Comme pratiquement chaque semaine, Sports Illustrated a sorti un sujet extrêmement intéressant que l'on vous conseille de lire en entier si vous n'avez pas trop pioncé en cours d'anglais au collège. L'an dernier, Derrick Gordon, le joueur de l'université de U-Mass, faisait son coming-out et devenait le premier joueur de NCAA ouvertement gay en activité. Depuis, on n'avait plus trop entendu parler de lui. Une bonne chose, puisque la sexualité d'un athlète ne devrait pas être un scoop ou un quelconque moyen de juger ses prestations sportives. De plus, ce n'est pas l'homosexualité de Gordon qui en fait un personnage au background intéressant, mais plutôt le parallélisme de son histoire et de celle de son frère jumeau Darryl. [superquote pos="d"]Avant chaque match, Derrick Gordon regarde religieusement une photo où il pose avec son frère, dealer condamné à 5 ans de prison.[/superquote]SI raconte ainsi comment les deux garçons, constamment collés l'un à l'autre, ont emprunté des chemins radicalement différents. Tous les deux plutôt doués pour le basket de l'enfance à l'adolescence, Derrick et Daryl espèrent faire carrière. Avant de se lever à 4h tous les matins pour aller shooter avec un coach particulier lors de sa première année de lycée, Derrick est un enfant à problèmes, souvent impliqué dans des bagarres et même emmené une fois au poste pour avoir brutalisé d'autres gamins. C'est pourtant Darryl, plus calme d'apparence, qui passera une partie de sa jeune vie derrière les barreaux. Décidé à gagner grassement sa vie en dealant, celui-ci se retrouve un jour en embrouille avec un collaborateur qui était sur le point de poignarder son cousin. Trois coups de feu, une opération à coeur ouvert pour sauver sa "victime" et un paquet de condamnations liées à la drogue plus tard, Darryl, alors âgé de 17 ans, est conduit en prison pour 5 ans. Constamment en visite auprès de son jumeau, Derrick progresse lui sur le parquet alors que son chemin croise ceux de Kyrie Irving, futur numéro 1 de Draft, et Michael Kidd-Gilchrist, avec qui il fait équipe au lycée. Mais la situation de son frère et la prise de conscience au sujet de son homosexualité alors qu'il est en couple depuis quelques années avec une fille lui font enchaîner les nuits blanches. Pour se tester, il s'inscrit sur des sites de rencontres pour gays et commence à fréquenter des boîtes de nuit d'un genre différent. Il en vient à entretenir une relation parallèle avec le dénommé George pendant quelques mois, sans que Stéphanie, sa petite amie, s'en rende compte. Sous pression après que des coéquipiers de la fac de U-Mass qu'il a intégré un an plus tôt aient découvert des éléments pouvant révéler son orientation sexuelle, il avoue la vérité à son coach et, avec le soutien de sa famille et de la plupart de ses coéquipiers, donne une interview du même genre que celle de Jason Collins sur ESPN. Aujourd'hui, avant chaque match, Derrick Gordon regarde religieusement une photo où il pose avec son frère, alors que celui-ci est en train de se réinsérer dans la société. On vous conseille de lire en détail ce long sujet de David Gardner, rempli d'anecdotes intéressantes. L'article de Sports Illustrated.
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest