Pourquoi Luol Deng a refusé de résigner aux Chicago Bulls

Luol Deng et les Chicago Bulls, c'est fini. L'ailier All-Star aurait rejeté une extension de 30 millions proposée par la franchise de l'Illinois. Décryptage.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Pourquoi Luol Deng a refusé de résigner aux Chicago Bulls
Après plus de 9 saisons chez les Chicago Bulls, Luol Deng a finalement été transféré cette nuit chez les Cleveland Cavaliers dans un échange impliquant des tours de draft et Andrew Bynum. Si les Cavs récupèrent un ailier de grande qualité, pour Chicago en revanche, cette opération est purement financière et basée sur l'avenir. Bynum sera coupé sous peu et seuls les tours de draft resteront (un 1er tour des Sacramento Kings "Top 12 protected" en 2014 et deux 2e tour des Trail Blazers en 2015 et 2016). Ces tours étant fortement conditionnés, ils n'ont pas une grande valeur* mais devraient tout de même permettre aux Bulls de compléter leur effectif avec quelques jeunes role players. [superquote pos="d"]"Ce deal aujourd’hui nous met dans une meilleure position." Gar Forman[/superquote]Pourtant, Luol Deng aurait visiblement pu choisir de rester dans l'Illinois. Selon le bien renseigné Adrian Wojnarowski, les Chicago Bulls auraient proposé une extension de 3 ans et 30 millions de dollars à Deng. Une prolongation de contrat que l'ailier de 28 ans aurait refusé la semaine dernière. Cette proposition était-elle vraiment sérieuse ? On peut en douter. Il y a quelques jours, on vous rapportait que les Bulls avaient proposé un contrat à 8 millions la saison (le même contrat que celui de Taj Gibson) alors que Luol Deng et son agent souhaitaient un deal à hauteur de 12 ou 13 millions. Soit un contrat dans la lignée de ce qu'ont réussi à négocier Josh Smith (56 millions sur 4 ans, soit 14 M$ la saison) et Andre Iguodala (48 millions sur 4 ans, soit 12 M$ la saison). Si les Bulls ont fait un effort en montant à 10 millions la saison, le contrat de seulement 30 millions sur 3 ans manquait certainement un peu de conviction.
"Ce deal aujourd'hui nous met dans une meilleure position afin de rendre notre roster plus compétitif dans le futur pour jouer le titre," déclarait le GM Gar Forman dans un communiqué. "Nous avons beaucoup de respect pour Luol Deng en tant que joueur et personne. Il a beaucoup apporté à notre équipe et a fait beaucoup de choses pour la communauté. Au nom des Chicago Bulls, je veux remercier Luol Deng pour toutes ces années passées à Chicago."  

Boozer amnistié ? Gasol, Stephenson, Melo... ciblés ?

Cette déclaration de Gar Forman est classique mais ne laisse pas de place au doute. Les Bulls sont maintenant en reconstruction totale. Avec la blessure de Derrick Rose, ils ont tiré un trait sur cette saison 2013-2014 et chercheront logiquement à reconstruire le roster cet été. Carlos Boozer a de grandes chances d'être amnistié en juillet et Chicago pourra alors compter sur la draft et la free agency pour recruter. Gar Forman and co étaient certainement prêts à conserver Deng mais pas à n'importe quel prix. Pour eux, Luol est une bonne 3e option, pas un franchise player... Dans le cas où Carlos Boozer serait amnistié, les Chicago Bulls pourraient attaquer le marché des free agents 2014 avec seulement 47 millions de dollars de masse salariale**, soit 10 millions de dollars sous le salary cap et 25 millions sous la taxe de luxe (71,8 millions en 2014). Cela leur offre donc la possibilité de signer un gros free agent, voire deux, avec des contrats avoisinant les 10/15 millions de dollars la saison. En juillet 2014, outre les cas LeBron, Wade et Bosh qui peuvent mettre un terme à leurs contrats de façon prématurée, on retrouve quelques free agents de qualité qui pourraient parfaitement s'intégrer à l'effectif de Chi-Town. On pense notamment à Lance Stephenson, Chandler Parsons, Pau Gasol ou encore Carmelo Anthony qui aurait mis les Bulls dans sa short list récemment. Sans compter que ce sera certainement le bon moment pour Nikola Mirotic de faire le grand saut et de rejoindre enfin la NBA.

Luol Deng rancunier ?

[caption id="attachment_127927" align="alignright" width="300"] Luol Deng pense qu'il n'a jamais été traité à sa juste valeur par les Bulls. Son hospitalisation au printemps dernier a-t-elle été la goute qui a fait déborder le vase ?[/caption] Par ailleurs, outre ces soucis contractuels, on apprend via nos confrères du Chicago Tribune que Luol Deng aurait particulière mal encaissé la façon dont le staff des Bulls avait géré ses problèmes de santé au printemps dernier. On rappelle que l'ailier avait manqué l'intégralité des playoffs du fait d'une grave infection qui aurait pu mettre ses jours en danger. Visiblement, le front office de Chicago aurait fait des erreurs lors de la ponction lombaire qui a entrainé des complications et n'aurait pas montré beaucoup d'intérêt dans le suivi de l'état de santé de son joueur. Deng s'était plaint de ne pas avoir reçu de visite des membres du staff ainsi que du fait de ne pas avoir de chambre privée à l'hôpital. Bref, entre la proposition d'extension largement inférieure à ses attentes, les tensions liées à cette hospitalisation et la blessure de Derrick Rose qui a mis un terme aux chances des Bulls de jouer le titre cette année, il semble évident que ce trade devait avoir lieu. Luol Deng se voit comme un joueur majeur, All-Star, comme un des meilleurs ailiers de NBA et réclame le contrat et le statut qui vont avec (certainement à juste titre). Malheureusement, pour une franchise comme Chicago, 3e marché des USA, qui vise le titre à court terme, Luol Deng n'a pas la carrure d'un franchise player et ces derniers n'étaient pas prêts à lui offrir ce "costard". Chicago a sauté sur l'opportunité de faire ce deal avec Cleveland grâce à Bynum, mais nul doute qu'un deal similaire aurait eu lieu avant la deadline des transferts de février si Deng n'avait pas rejoint les Cavs ce mardi 7 janvier.   *Les tours de draft acquis par les Chicago Bulls dans ce trade sont très conditionnés et ne devraient pas changer la face de l’équipe.
  • Le 1st pick des Kings en 2014 est en dehors du Top12 -> donc pick entre #13 et 30.
  • Les deux 2nd round picks des Blazers en 2015 et 2016 -> Portland devrait logiquement être bien classé donc les picks devraient tourner vers le #50.
  • Le droit d’échanger le 1st round en 2015 avec les Cavs ne se fera que si ce dernier est entre la 15e et la 30e (donc si les Cavs sont dans les 15 pires équipes de la Ligue).
** Les joueurs sous contrat cet été (dans l'optique où Boozer (16,8M) serait amnistié : Rose (19M), Noah (13M), Gibson (8M), Dunleavy (3M), Butler (2M), Snell (1,4M) et Teague (1M)
Afficher les commentaires (42)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest