87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

MVP Race Vol.1 : La couronne pour le « King », derrière ça pousse !

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Tous les mois retrouvez notre point sur la course au titre de MVP. Voici notre premier volume.

Voilà un mois tout pile que la saison NBA 2019-2020 a repris. Tout au long de l'année, on vous proposera de retrouver notre avis sur la course au titre de MVP. Qui succédera à Giannis Antetokounmpo ? Voici un premier état des lieux, avec les joueurs qui ont plutôt bien débuté mais n'ont droit qu'à une mention honorable, puis les 5 qui sont, selon nous, des candidats crédibles pour remporter la distinction à l'heure qu'il est.

Mentions honorables

Nikola  Jokic (Denver Nuggets)

Ses stats : 17.2 points, 9 rebonds, 5.8 passes à 47.1%.

Même si ses chiffres sont un peu en berne, c'est son leadership technique et son profil si particulier qui font encore des Nuggets la deuxième meilleure équipe de la meilleure des Conférences après un mois de compétition.

Anthony Davis (Los Angeles Lakers)

Ses stats : 25.2 points, 9 rebonds et 3 contres à 48.1%.

LeBron a beau mener le bal, Anthony Davis réussit des débuts très solides avec les Lakers, premiers grâce à son adaptation éclair et sa connivence technique avec le "King". 25 points; 9 rebonds  et 3 contres de moyenne en NBA, ce n'est quand même pas à la portée de tout le monde.

Kawhi Leonard (Los Angeles Clippers)

Ses stats : 25.8 points, 8.6 rebonds, 5.7 passes et 2.2 interceptions à 43.2%.

Le load management l'exclut pour le moment du top 5, mais à chaque fois qu'il pose un pied sur le parquet, il est le joueur le plus complet et déterminant de la ligue. Son adresse n'est pas encore optimale, mais il ne finira sans doute pas la saison à 43%.

Karl-Anthony Towns (Minnesota Timberwolves)

Ses stats : 26 points, 12.1 rebonds à 51.1%, 44.3% à 3 points.

Le MVP du PER (Player Efficiency Rating), c'est lui. Les Wolves sont encore un poil loin au classement - bien que playoffables pour le moment -  pour le mettre réellement dans la discussion, mais son efficacité et la variété de son jeu offensif sont exceptionnelles. KAT shoote à 44% à 3 points en prenant 8 tirs extérieurs par match. Si ça dure, qu'il arrête de se prendre le bec avec la moitié des intérieurs adverses et que Minnesota s'approche du top 4, attention à l'outsider.

Brad Stevens (Boston Celtics)

Il n'est évidemment pas éligible. Mais la manière dont le coach des Celtics a fait rebondir son équipe après la saignée estivale est phénoménale. Boston est à la lutte avec Milwaukee pour la première place à l'Est et a retrouvé son ADN pré-Kyrie.

Les LVP (Least Valuable Players)

LaMarcus Aldridge (San Antonio Spurs), Draymond Green (Golden State Warriors), Hassan Whiteside (Portland Trail Blazers).

Lire la suite