96 BOS
83 CLE

NBA Awards : Ce qu’il faut retenir des nommés

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

La ligue a dévoilé les listes des trois finalistes pour les différents NBA Awards distribués en fin de saison. On en profite pour faire le point.

NBA Awards, nos analyses (enfin presque)

MVP

Les trois nominés : James Harden, LeBron James, Anthony Davis.

La seule vraie information concernant cette liste – et elle n’est pas choquante – c’est la présence d’Anthony Davis à la place de Damian Lillard sur le podium du vote pour le MVP. Pour rappel, les journalistes du panel ont voté avant le début des playoffs. Vu la suite des événements (les New Orleans Pelicans de Davis ont sweepé les Portland Trail Blazers de Lillard 4-0 au premier tour), c’est tant mieux. Il n’y a pas non plus de joueur des Golden State Warriors en course. Mais ça, les champions en titre s’en contrefichent.

Le futur vainqueur : James Harden

COY

Les trois nominés : Brad Stevens, Dwane Casey, Quin Snyder.

Le trophée le plus disputé et donc le plus indécis. Déjà, il pouvait y avoir un paquet de candidats et donc d’oubliés. Gregg Popovich, Brett Brown, Mike D’Antoni, Nate McMillan, Alvin Gentry… autant de coaches méritants. Mais les trois nommés sortent quand même du lot pour des raisons différentes à chaque fois. Snyder et Stevens ont néanmoins eu le mérite de briller après avoir été contraint de bouleverser complètement leur effectif. Le premier suite au départ de Gordon Hayward et le second suite à la blessure de ce même Gordon Hayward. Foutu Gordon Hayward.

Le futur vainqueur : Dwane Casey

L’ironie absolue : Casey vainqueur à la place de Stevens ou Snyder alors qu’il a pu bénéficier toute l’année d’une équipe au complet avec un roster qui a finalement très peu bougé. Alors, oui, les Toronto Raptors ont réussi la meilleure saison régulière de leur Histoire (59 victoires et une première place encore jamais décrochée jusqu’alors). Mais ils se sont encore fait balayer en playoffs et le coach a été licencié depuis. Paye ton COY.

ROY

Les trois nominés : Ben Simmons, Donovan Mitchell, Jayson Tatum.

Le trophée de la discorde. Des débats. Parce qu’avouons-le, tout le monde se fiche de savoir qui sera élu COY. Alors que le ROY intéresse. Surtout quand deux des futures superstars de demain sont opposées. En tout cas, vu le niveau des trois bonhommes nominés, cette liste est tout à fait logique.

Le futur vainqueur : Ben Simmons

La vraie solution : Donner un co-ROY à Simmons et Mitchell, comme ce fut le cas en 2000 avec Steve Francis et Elton Brand. Mais c’est quasiment impossible avec ce système de vote. Il faudrait que les journalistes se mettent d’abord d’accord entre eux pour que chaque joueur est le même nombre de premières, deuxièmes ou troisièmes places – et donc le même nombre de points.

Le plus fort des trois : Jayson Tatum

MIP

Les trois nominés : Victor Oladipo, Clint Capela, Spencer Dinwiddie.

Le trophée habituellement le plus disputé. Mais pas cette saison. Alors vraiment pas. Aucun suspense.

Le futur vainqueur : Victor Oladipo

DPOY

Les trois nominés : Rudy Gobert, Joel Embiid, Anthony Davis.

Le snobé scandaleux : Al Horford

La liste la plus incompréhensible. La preuve que les journalistes US captent quasiment rien à la défense et s’amusent avec les statistiques avancées (coucou, les gars d’ESPN qui n’ont plus fait de sport depuis le cyclo-cross des collèges). Les trois sont des bons défenseurs, voire même de très bons défenseurs mais comment un gars comme Al Horford peut-il être écarté ? Ou même Kevin Durant ? C’est presque troublant qu’Horford n’ait pas été nominé.

Le futur vainqueur : Rudy Gobert. Il le voulait, il va l’avoir.

6th Man

Les trois nominés : Lou Williams, Eric Gordon, Fred VanVleet.

Le trophée dont tout le monde se fiche. Bien joué à Lou Williams, nouveau Jamal Crawford du game.

Le futur vainqueur : Lou Williams