- BKN
- PHI
- SAS
- DEN

Nos lottery picks pour la Draft 2019

BasketSessionPar BasketSession Publié

A moins de trois semaines du Tournoi NCAA, voici notre Mock Draft 2019 avec uniquement les prospects universitaires et en s'arrêtant aux lottery picks.

1- Zion Williamson (Duke) - F/C - 2m

A ce stade de la saison et avec ce que le garçon a montré jusque-là, même une grave blessure ne remettrait sans doute pas en question son statut de n°1. Les quatre équipes qui tankent de la manière la plus démonstrative (New York, Phoenix, Cleveland et Chicago) ont bien compris que dans cette classe de Draft, il y avait Zion, un talent transcendant et capable d'être l'un des visages de la NBA des années 2020, et les autres. Lorsqu'on ne connaissait de lui que sa domination athlétique relayée par des vidéos en high school, on se demandait s'il n'aurait pas un jeu un peu unidimensionnel. On ne sait jamais comment le talent d'un joueur se retranscrit en NBA, mais Williamson a tout ce qu'il faut pour devenir un crack et un two-way player comme l'exige la NBA aujourd'hui.

Dans un rôle de point forward ou de pivot undersized, Zion devrait pouvoir transformer n'importe quelle franchise à la dérive pour lui faire emprunter un chemin plus prometteur. En dehors d'un nombre de pertes de balle un peu trop élevé pour son poste et d'un shoot à 3 points en développement (il est plus en avance que ne l'étaient des joueurs devenus assez fiables dans l'exercice au bout de quelques années), l'arsenal est complet et assez terrifiant. Zion Williamson ne fait "que" 2 mètres, mais son omniprésence, son énergie et son gabarit surnaturel donnent l'impression qu'on à affaire à un 7 footer.

Un autre atout un peu sous-coté chez lui, c'est sa personnalité et sa maturité. De Coach K à ses adversaires en passant par ses coéquipiers, tout le monde est bluffé par le calme et la maturité dégagés par Zion en dehors du terrain, alors qu'il est le lycéen à la hype la plus élevée depuis LeBron James. Le "King" n'avait alors pas à gérer l'attention et le fourmillement constants créés par les réseaux sociaux.

Qu'importe l'équipe dont le nom sortira en premier lors de la loterie, elle pourra se frotter les mains et ne mettra a priori pas longtemps à arrêter son choix sur la locomotive de Caroline du Nord.

Lire la suite