CQFR : Miami pousse Milwaukee au bord du gouffre, Houston impressionne !

CQFR : Miami pousse Milwaukee au bord du gouffre, Houston impressionne !

Deux matches NBA hier soir : les Rockets ont surpris les Lakers tandis que le Miami Heat a encore battu les Milwaukee Bucks.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Les résultats de la nuit en NBA

Bucks - Heat : 100-115
Rockets - Lakers : 112-97

___

S.O.S. Milwaukee ne répond plus. La tête de série numéro un à l’Est depuis deux est en passe de s’écrouler. Complètement pilonnée par une équipe de Miami séduisante, combative, inspirée et… tout simplement plus forte ? Le Heat s’est encore imposé contre les Bucks cette nuit (115-100) à la faveur d’un énorme quatrième quart temps. Et 1, et 2, et 3-0 pour les Floridiens qui ont plus que jamais un pied en finales de Conférence.

La situation est dramatique pour les Bucks. Déjà parce qu’aucune franchise n’a un jour remonté un tel handicap dans l’Histoire de la NBA. Mais surtout parce que les joueurs de Mike Budenholzer se sont littéralement écroulés dans les dernières minutes d’un match qu’ils dominaient jusqu’alors ! Indigne d’un favori au titre. Jimmy Butler, patron exemplaire de Miami, a inscrit 17 de ses 30 points dans le quatrième quart temps. Dans son sillage, le Heat a claqué un 40-13 en 12 minutes. L’écart le plus lourd de tous les temps pour un dernier quart de playoffs. Avec même la punchline qui va avec pour Butler, toujours autant en confiance.

« Non, je ne suis pas surpris. Peut-être que tout le monde l’est. Mais quand vous portez un maillot du Heat, si vous faites partie de cette organisation, vous n’êtes pas surpris. » Quel swagg. Incroyable. Derrière lui, Bam Adebayo compilait 20 points et 16 rebonds tandis que Jae Crowder ajoutait 17 points. En face, Giannis Antetokounmpo frôlait le triple-double (21-16-9) en se faisant une frayeur à la cheville. Mais à 7 sur 21 aux tirs. Encore une fois le Grec n’a pas su faire la différence sur la fin. Malgré 14 points d’avance dans le troisième quart temps.

Cette équipe sombre. Tout au fond. Avec un 1-17 encaissé sur la fin de match. Giannis répète qu’il veut y croire. Il faut. Mais nous, nous n’y croyons plus.

James Harden NBA Houston Rockets - Daryl Morey

Quand les Rockets ont activé leur « super small ball » en février dernier, nous avions souligné les problèmes qu’ils pouvaient poser aux Lakers en cas d’une éventuelle série de playoffs. Parce que les Californiens sont flemmards. Moins rigoureux que les Texans. Parce qu’Anthony Davis peine parfois à enfoncer des défenseurs plus petits. Plusieurs mois après, illustrations sur les parquets. Houston a battu Los Angeles (112-97) en ouverture des finales de Conférence NBA.

Houston, Get Small Or Die Trying

Malgré le peu de repos – les Rockets avaient joué 48 heures auparavant – James Harden et ses coéquipiers étaient nettement plus actifs que leurs adversaires sur le terrain. Ils ont poussé les Lakers à la faute (17 TO) pour inscrire 27 points sur ballons perdus. Le MVP 2018 était lui au cœur du succès avec 36 points. Son camarade Russell Westbrook ajoutait 24 points, 9 rebonds et 6 passes. « Nous sommes plus petits donc nous avons intérêt à jouer dur », résumait Russ. Leur combativité leur a permis de tenir le choc aux rebonds (41 partout). Et leur vitesse a fait la différence.

Eric Gordon s’est coltiné LeBron James et il l’a limité à 20 points et 7-15 aux tirs – avec évidemment l’aide de ses coéquipiers. 25 points à 10 sur 16 pour Anthony Davis. C’est ce même Gordon qui inscrivait 9 points de suite en début de quatrième quart temps. Westbrook plantait alors un trois-points et Houston comptait 15 points d’avance (97-82). Les Rockets ont ensuite géré la fin de match. Maintenant, même s’il semble évident que Houston peut poser des problèmes à l’armada de L.A., reste à savoir s’ils auront l’énergie et l’endurance pour tenir sur l’ensemble de la série.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest