Fausses prostituées, prison et match NBA : La soirée folle de James Worthy

Fausses prostituées, prison et match NBA : La soirée folle de James Worthy

Coincé par la police après avoir fait appel à un service d’escortes, James Worthy a du passer par la case prison avant de pouvoir rejoindre les Lakers le soir même.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

Avant le sport, le réconfort. C’est ce qu’espérait James Worthy en contactant des prostitués le 15 novembre 1990 à Houston. L’ailier star des Los Angeles Lakers voulait sans doute se décontracter… sauf qu’il est tombé dans le piège. Le piège tendu par la brigade des mœurs. Devant lui, non pas deux péripatéticiennes mais deux policières sous couverture. Arrêté et emprisonné, il n’était donc pas présent au moment du coup d’envoi du match prévu le soir même contre les Rockets.

Certains de ses coéquipiers se demandaient où se trouvait leur camarade. Jusqu’à ce qu’ils soient mis au courant. Personne ne s’attendait alors à le voir débouler dans la salle à la hâte… en effet, le joueur a payé sa caution. 500 dollars. Alors que les Lakers pensaient qu’il rentrerait à Los Angeles pour se remettre de cet épisode malencontreux et quelque peu humiliant, Worthy s’est précipité à sa sortie de cellule pour soutenir son équipe. Il est donc arrivé juste avant le début du deuxième quart temps. Et le public texan l’a d'ailleurs ovationné à son entrée en jeu.

« J’ai entendu la foule puis on s’est tous retourné. Il était là. C’était beau. C’était génial de la part des fans de l’acclamer. Peu importe ce qui s’est passé. Il nous a montrés à quel point il tient à nous. Tout le monde fait des erreurs mais c’est toujours notre gars. Je l’aime, quoi qu’il ait fait. J’espère juste que tout le monde pourra oublier et le soutenir comme l’ont fait les supporteurs ce soir », confiait Magic Johnson après la rencontre.

James Worthy souhaitait tenir son rang à tout prix. Et ça a payé. Les Lakers l’ont emporté 108 à 104 contre les Rockets. Avec 24 points de leur All-Star.

« Ces gars-là [ses coéquipiers] sont ceux avec qui je passe le plus de temps. Ce sont mes amis. Je n’ai pas voulu fuir. Je voulais jouer. Le terrain était l’endroit parfait pour moi ce soir », expliquait l’intéressé.

L’histoire ne dit pas comment Worthy a célébré la victoire par contre…

A LIRE AUSSI : Pourquoi le retour de Magic a marqué la NBA en 1992

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest