Comment est né le Jump Shot, l’histoire incroyable de Kenny Sailors

Comment est né le Jump Shot, l’histoire incroyable de Kenny Sailors

Kenny Sailors est un ancien joueur NBA peu connu et pourtant terriblement important pour son sport : il est l'inventeur du 'Jump Shot'.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le premier ‘Splash Brother.’ L’ancêtre des Stephen Curry, même des Michael Jordan ou Larry Bird. Un monument qui révolutionné son sport. Et pourtant un inconnu. Kenny Sailors n’est même pas un Hall Of Famer. Pourtant son « invention » a profondément marqué la NBA. Il est celui qui a créé le « jump shot », ou tir en suspension en français.

« Il n’y a rien qui a autant changé une discipline comme le ‘jump shot’ l’a fait pour le basket », souligne le légendaire Bob Knight.

Les propos du coach emblématique proviennent de « Jump Shot », un documentaire qui raconte comment Sailors, celui est donc considéré comme le premier homme à avoir tiré… en sautant. Stephen Curry figure parmi les producteurs tandis que Dirk Nowitzki ou encore Kevin Durant sont parmi les intervenants. Le basket était une pratique complètement différente dans les années 30 et 40. Les joueurs gardaient constamment leurs appuis au sol, autant en défense qu’en attaque. Ils tiraient à deux mains, en poussant la balle depuis leur torse. L’impulsion ne venait pas encore des jambes comme c’est le cas aujourd’hui.

 

 

Originaire du Wyoming, Kenny Sailors a été élevé seul par sa mère en compagnie de son grand-frère Bud. Les deux frangins adoraient se défier en un-contre-un. Sauf que l’aîné mesurait 25 centimètres de plus que le petit dernier. Et il bloquait toutes ses tentatives.

« Il me disait : ‘Kenny, ce n’est pas un jeu fait pour toi. C’est pour les grands », raconte Kenny Sailors.

Pour exister dans leur duel, Sailors s’est mis à shooter en décollant les deux pieds du terrain. Inédit à l’époque. Un geste qui est devenu sa marque de fabrique. Notamment sur les parquets de l’université de Wyoming, qu’il a mené au titre NCAA en 1943. De retour de la guerre trois ans après, il se retrouve en BAA, ligue qui devient ensuite la NBA. Il y a même tourné à 17 points par match – quatrième meilleur marqueur du championnat – en 1950.

 

 

 

Décédé en 2016, Kenny Sailors est tout de même présent dans le documentaire. On le voit dribbler et shooter à plus de 90 ans, tout en racontant son histoire. Celle d’un homme qui déclare avec humour que « s’il avait un bon avocat, il attaquerait la NBA en justice pour réclamer 5000 dollars » vu que tout le monde utilise son « jump shot ».

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest