Isaiah en pleine bourre, les Knicks régalent : ce qu’il fallait retenir de la nuit

Cinq petits matches la nuit dernière en NBA, mais pas mal de faits de jeu et d'événements notables. On vous raconte ça.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Isaiah en pleine bourre, les Knicks régalent : ce qu’il fallait retenir de la nuit
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - Les Knicks jouent de mieux en mieux au basket. Quand le ballon est partagé et que tout le monde, remplaçants y compris, est impliqué, peu d'équipes à l'Est peuvent tenir le coup. Contre Orlando cette nuit, on a vu de la circulation de balle, des extra-passes et peu de séquences individualistes. Résultat : une victoire nette et sans bavure. - S'il n'a pas de stats démentielles, Joakim Noah a été assez plaisant pour la deuxième fois de suite. Sur les déplacements et l'intensité, on commence à retrouver un peu "Jooks". Il faudra voir contre des adversaires plus redoutables, mais la presse locale va peut-être lui lâcher un peu la grappe si ça continue comme ça. - Qu'on ne vienne pas nous dire que tous les matches se valent pour les joueurs NBA. Kyle O'Quinn n'a jamais vraiment eu sa chance à Orlando et en est parti plein de frustration. Cette nuit, en sortie de banc, l'intérieur des Knicks a claqué 14 points, 16 rebonds et 5 contres en 24 minutes. Si ce n'était pas une petite revanche, ça y ressemblait beaucoup... - Isaiah Thomas est vraiment dans une forme d'enfer. Si les Celtics ont réussi à l'emporter chez les Pacers pour une 4e victoire de rang, c'est parce que leur meneur de poche a pris feu dans le 4e quart-temps en inscrivant 14 de ses 28 points. - Dans la foulée, il a d'ailleurs sorti une phrase qui permet de comprendre pourquoi il est pote avec Floyd Mayweather : "Certains sont faits pour les 4e quart-temps, d'autres non..." - Réussir à battre les Spurs en forme et au complet sans Blake Griffin et en perdant Chris Paul, touché aux ischios, c'est solide de la part des Clippers. On a souvent raillé le manque d'efficacité des remplaçants de LA ces dernières saisons à l'exception de Jamal Crawford, mais les voir cla - Mine de rien, quand Draymond Green n'est pas là, les Warriors doivent creuser pour trouver de l'énergie, même contre Brooklyn. Sans l'intérieur All-Star, resté à Oakland pour assister à la naissance de son fils Draymond Jr (what else...), Golden State a dû se faire violence après avoir pris un écart de 16 points à la mi-temps. - Derrick Rose aime poser avec les fans. Surtout quand le fan en question est le 3e du classement du dernier Ballon d'Or. - Les Lakers n'arrivent plus à garder un avantage. Même quand il est de 18 points comme face au Heat cette nuit. Les Floridiens étaient complètement à la rue jusqu'à ce que la franchise retire le maillot du Shaq à la mi-temps et que les joueurs de Luke Walton deviennent léthargiques et inexistants en défense comme en attaque.  - Kawhi Leonard n'aime pas les pistonnés. Du coup il a décidé de donner une leçon gogo-gadgetique à Austin Rivers - Note pour DeMarcus Cousins : avec un peu de maîtrise, il est possible de rattraper un protège-dents tombé "accidentellement".
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest