CQFR : Kevin Love dégoupille, Jackson Jr suicidaire

CQFR : Kevin Love dégoupille, Jackson Jr suicidaire

Dans un univers parallèle, la saison NBA continue. On vous la raconte au jour le jour ce qui s'y passe avec plus ou moins de véracité.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les résultats de la nuit en NBA

Sixers @ Hornets : 112-119
Cavaliers @ Magic : 101-125
Kings @ Rockets : 124-117
Grizzlies @ Bucks : 103-116
Mavericks @ Trail Blazers : 113-108

___

La stat

55. Comme le nombre de points encaissés par les Rockets dans la raquette hier soir. Une vraie progression par rapport aux matches précédents ! “Je suis vraiment satisfait du boulot effectué dans la peinture”, commentait Mike D’Antoni après une nouvelle défaite de son équipe. “Nous sommes en bonne voie”, assure P.J. Tucker, meilleur rebondeur de son équipe avec 7 prises. “On a très bien contenu Nemanja Bjelica, pourtant réputé pour son scoring dessous”, poursuit le pivot de Houston. James Harden était lui aussi confiant. “De toute façon, en playoffs, on sait que c’est l’attaque qui fait gagner les matches”, a expliqué le barbu qui s’est à nouveau offert une performance de MVP (31 points, 7 rebonds, 6 passes, 6/23 à trois-points). Allez, encore un effort, ça va payer. ça va payer.

Le courageux

Jaren Jackson Jr. Le sophomore des Grizzlies est soit très, très brave, soit très inconscient. Il a en tout cas essayé de s’interposer entre Giannis Antetokounmpo et le cercle alors que le “Greek Freak” était lancé vers un dunk à même de transformer n’importe quel défenseur en moussaka. Ça n’a servi à rien, mais il a au moins eu le mérite d’essayer. Un peu comme la journaliste Cecilia Vega, l’une des rares à avoir interpellé Donald Trump sur son racisme envers les Chinois lors de la dernière conférence de presse du POTUS. “Pourquoi est-ce que vous continuez d’appeler ce virus le virus chinois ? Il y a des dizaines d’exemples d’agressions contre des Américains d’origine chinoise. Votre propre assistant dit qu’il n’utilise pas ce terme. L’ethnicité n’entraîne pas ce virus. Pourquoi continuez-vous alors que c’est raciste ?” Réponse de Trump :"Ce n’est pas raciste. Ça vient de Chine, donc je veux être précis…”.

Faire entendre raison à Trump fait partie des choses courageuses mais inutiles dans ce bas monde. Comme convaincre Russell Westbrook de ne pas prendre 34 shoots dans des matches de playoffs, par exemple...

Le bon coaching

Rick Carlisle. Le coach des Mavs trouvait que ses joueurs manquaient d’explosivité et d’agressivité vers le cercle ces derniers temps. Du coup, avant le match de cette nuit contre Portland, il leur a proposé une session vidéo un peu particulière en leur faisant mater les drives et les dunks les plus tranchants de Dirk Nowitzki en carrière. “Si Dirk pouvait faire ça, vous le pouvez aussi”. Bon, la compilation ne dépasse pas la 6e saison de Dirk en NBA, forcément, mais les gars ont compris l'idée.

La tactique a été payante, puisque Dallas est allé l’emporter sur le parquet des Blazers avec quelques tomars assez surprenants.

Le génie

Plus ça va, plus la saison de Kevin Love ressemble à un épisode de télé-réalité type “Sortez-moi de là, je suis un All-Star". Le pauvre n’en plus décidément plus de devoir jouer dans cette équipe qui ne va nulle part, avec des joueurs trop jeunes pour savoir comment gagner. Ses pétages de plombs ont déjà été bien documentés.

Hier soir, il a fait encore plus fort. Juste avant l’entre-deux initial, alors que les deux équipes étaient sur le point de commencer à jouer, il s’est simplement penché vers l’oreille de l’un des arbitres (John Donaghy, le cousin de Tim) et lui a susurré quelque chose à l’oreille. Le sourire du ref s’est vite mué en moue d'incompréhension avant que son visage ne devienne pourpre d’un seul coup et quil expulse directement Kevin Love du match. Celui-ci est alors simplement sorti du terrain en sifflotant et en tapant des dans le mains de fans imaginaires.

Love était déjà parti lorsque la presse a pu accéder aux vestiaires, mais une source NBA citée par Chris Broussard nous rapporte qu’un joueur aurait entendu l’échange. Voici ce qu’aurait glissé l’ailier des Cavs à l’arbitre.

"Je pensais que James Harden était la personne la plus facile à scorer, mais ça, c’était avant de rencontrer ta maman."

On attend désormais de savoir si des sanctions disciplinaires seront prises contre le joueur, mais on ne peut que saluer sa créativité.

La performance

On le sait, les Sixers ont un problème de spacing. Avec Joel Embiid et Al Horford ensemble sur le terrain, il y a très peu de place pour manœuvrer. Du coup, ça demande aux extérieurs d'hausser leur volume de tirs et leur adresse à trois-points. Message parfaitement reçu par Ben Simmons, qui a tenté sa chance derrière l'arc.... deux fois ! Et ça, messieurs, mesdames, c'est une performance. Si le premier était un peu hésitant, le second a été en première intention. Exactement l'attitude recherchée. Ci-dessous, le résultat en images.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest