Embouteillage à la mène : Ntilikina se fait sa place à l’arrière

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Avec le nombre important de meneurs à New York, Frank Ntilikina arrive à tirer son épingle du jeu grâce à sa polyvalence.

Les New York Knicks ne manquent vraiment pas de meneurs de jeu. Pour réussir à se faire une place au milieu de tous ces joueurs, Frank Ntilikina mise sur sa polyvalence. Cette faculté lui permet alors de se montrer.

Jarrett Jack, Trey Burke et désormais Emmanuel Mudiay : trois potentiels candidats au poste de titulaire à la mène. Sauf qu’à l’inverse d’eux, le Français demeure capable d’évoluer en tant qu’arrière.

« Le temps de jeu de Ntilikina augmente depuis le All-Star Break. Mais son nombre d’assists baisse. C’est lié au fait qu’il joue loin de la balle pendant que Burke ou Mudiay évoluent principalement avec la balle en main », explique le journaliste Stefan Bondy du New York Daily News. « Ntilikina n’est pas assez rapide lorsqu’il dribble pour être un meneur de jeu en NBA, du moins pas à ce moment de son développement. Cela freine sa capacité à créer du jeu. En défense, sa longueur lui permet de défendre sur des arrières. Jeff Hornacek a donc la possibilité de mettre le Français aux côtés de Burke ou Mudiay. »

Frank Ntilikina ne représente donc pas la priorité à la mène aux Knicks. Malgré tout, l’intérêt pour cette première saison dans la ligue reste de jouer, quelque soit le poste.