Nos cadeaux de Noël pour chaque franchise NBA

30 franchises, 30 cadeaux, dont certains empoisonnés ou un peu difficiles à trouver, on en convient...

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Nos cadeaux de Noël pour chaque franchise NBA
En cette veille de Noël, on a décidé d'enfiler le costume de Santa Claus et d'offrir à chacune des 30 franchises NBA un cadeau qui pourrait leur être utile pour les semaines, les mois ou les années à venir.

Atlanta Hawks

Un public. Les Hawks n'ont que le 24e taux de remplissage de la ligue alors que c'est l'une des équipes les plus fiables à l'Est depuis des années...

Boston Celtics

Une lettre d'Adam Silver qui fixe une date limite à Danny Ainge pour utiliser les 672 tours de Draft qu'il a en stock et enfin monter un trade pour faire venir la star qui manque aux Celtics.

Brooklyn Nets

Une machine à avancer dans le temps pour un flash forward jusqu'à une date où ils n'auront pas à filer un 1st round pick gratos à Boston. Donc en 2036, environ...

Charlotte Hornets

La signature de Nando De Colo. Pour que le Nordiste et Nicolas Batum se rabibochent et apprennent à vraiment taffer ensemble pour les Bleus.

Chicago Bulls

Le rachat de la franchise par Barack Obama. Pour que les Bulls retrouvent un peu de classe et de charisme.

Cleveland Cavaliers

Un philtre de désamour pour Tristan Thompson, afin que la malédiction Kardashian n'opère pas sur les Cavs.

Dallas Mavericks

L'assurance d'avoir le first pick à la Draft pour sélectionner Markelle Fultz, le meneur de Wash. Un duo Nowitzki-Fultz, ça sonne plus équipe de Bundesliga que team NBA, mais ça en jette quand même.

Denver Nuggets

Un fortune cookie pour le GM Tim Connelly avec le message suivant : "Arrête d'essayer de gratter une place entre 8 et 10. Aucune star free agent ne viendra jouer de son plein gré dans ton trou. Enclenche le mode tanking une bonne fois pour toutes et tu verras la vie en rose".

Detroit Pistons

Des briques. Beaucoup de briques. Pour former "un putain de mur" en défense comme en rêve Stan Van Gundy, lassé de voir son équipe prendre l'eau.

Houston Rockets

Que Clint Capela trouve l'amour. Avec une fille qui s'appelle Shantéa si possible. Pour qu'après leur mariage elle s'appelle Shantéa Capella.

Indiana Pacers

Le retour de Lance Stephenson, pour apporter un peu de funk à cet ensemble bien triste...

Golden State Warriors

Des cours d'initiation aux réseaux sociaux pour Draymond Green. Pour qu'il éviter de poster des clichés de son sexe sur Snapchat et embarrasse toute la franchise.

Los Angeles Clippers

Un GM et un président des opérations basket. Pour que Doc Rivers se concentre sur le coaching et arrête de filer des contrats en or massif à son fiston.

Los Angeles Lakers

La légalisation de la polygamie en Californie. Pour que Lou Williams puisse enfin vivre son ménage à trois au grand jour et accepter le trophée de "Real MVP".

Memphis Grizzlies

Une autorisation d'annoncer les paniers au micro depuis sa cellule pour Rick Trotter, l'excellent speaker du Fedex Forum, viré pour avoir filmé des jeunes femmes en tenue suggestive dans son église sans leur consentement et actuellement en procès... Les paniers de Marc Gasol, Z-Bo et compagnie sont moins vibrants depuis qu'il n'est plus là.

Miami Heat

Un certificat médical positif pour Chris Bosh, afin qu'il ne finisse pas sa carrière sur ce couac avec Pat Riley.

Milwaukee Bucks

Un déménagement dans une autre ville. Moins paumée. Moins raciste. Mais en gardant la même team étrangement kiffante à voir en action.

Minnesota Timberwolves

Un carton de produits constipants, pour que les Wolves arrêtent de se faire dessus dans le 4e quart-temps des matches...

New Orleans Pelicans

Un GM capable de filer un vrai supporting cast à Anthony Davis. Dell Demps a un peu de mal...

New York Knicks

Un billet sans retour pour Lhassa au Tibet pour Phil Jackson. Pour qu'il finisse sa formation de maître zen chez des vrais pros et arrête d'emmerder les Knicks avec le triangle.

Oklahoma City Thunder

Une machine à remonter le temps jusqu'en 2012 pour prévenir Sam Presti qu'il faut préserver le trio Westbrook-Durant-Harden plutôt que de prolonger Serge Ibaka.

Orlando Magic

Un franchise player. On adore Evan Fournier, Nikola Vucevic et Serge Ibaka, mais aucun des trois ne peut porter la team sur ses épaules.

Philadelphie Sixers

La garantie que Joël Embiid et Ben Simmons ne vont plus se blesser gravement sur les 5 ou 6 prochaines années. En bonus : une statue de Sam Hinkie, disparu en martyr, à l'entrée du Wells Fargo Center.

Phoenix Suns

Une dénonciation auprès de la police de Phoenix pour usurpation d'identité. Byron Scott s'est grimé et se fait passer pour Earl Watson depuis le début de la saison. Même jugeotte avec les jeunes...

Portland Trail Blazers

L'effaceur de mémoire des Men in Black. Pour que tous leurs adversaires les considèrent encore comme une équipe qui va tanker. Ça leur évitera que tout le monde les attendent au tournant et sachent comment les prendre comme cette saison...

Sacramento Kings

Un protège-dents qui tient mieux en bouche pour DeMarcus Cousins. Ça lui évitera de le perdre "accidentellement" en plein match...

San Antonio Spurs

Que Tim Duncan sorte de sa retraite. Pop est constamment à deux doigts de pleurer en pensant à lui et ça ne colle pas avec le personnage.

Toronto Raptors

Des enveloppes pleines d'anthrax à envoyer au 6101 Brecksville Road à Independence dans l'Ohio, l'adresse du centre d'entraînement des Cavs. C'est probablement leur seule chance d'atteindre les Finales NBA un jour...

Utah Jazz

Que les fans de NBA en France arrête de dire "les Jazz" et comprennent qu'il faut dire "le" Jazz.

Washington Wizards

Une smartbox pour John Wall et Bradley Beal pour qu'ils partent en week-end ensemble et s'aiment comme au premier jour.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest