Paul George ne sera plus gêné par son coude, il a fait enlever 50 cl de sang

BasketSessionPar BasketSession Publié

Si Paul George a galéré avec son tir en fin de saison, c'était à cause de son coude.

Après avoir très bien démarré la saison dernière, Paul George a vu son adresse à trois-points sombrer. 32,4% après le All-Star break. Il s’était d’ailleurs plaint de ne pas pouvoir shooter avec sa mécanique habituelle au début des playoffs. On en sait désormais plus sur ce qui gênait l’ailier du Oklahoma City Thunder.

D’après le Washington Post, Paul George a expliqué qu'il souffrait d’une bursite du coude, une inflammation du sac synovial. Visiblement, il devait s’agit d’une bursite hémorragique (suite à une blessure, du sang d’autres tissus se retrouvent dans le sac synovial) :

« J’avais un énorme sac, il y avait 18 à 20 onces de sang (entre 50 et 60 cl) dedans, donc j’ai dû le faire aspirer. J’ai dû faire avec ça pratiquement toute la saison. Ça me frustrait pas mal, ça gênait mon shoot, mon jeu.

Etre capable de shooter à nouveau, d’avoir confiance dans mon tir, de ne plus avoir ça tout le temps en tête, de pouvoir jouer, je me sens vraiment bien maintenant. »

Pour rappel, il avait aussi subi une arthroscopie du genou début mai. Il assure que son genou va mieux.

« Je ne suis pas encore à 100% mais il n’y a plus de douleur. »

Bref, c’est un Paul George à 100% sur lequel le Oklahoma City Thunder pourra compter la saison prochaine.