PEAK TP III LOW France : le grand test

Peak a sorti une chaussure spécialement destinée à tous les fans de Tony Parker et de l'équipe de France. On l'a testée pour vous !

holy_pairPar holy_pair | Publié  | BasketSession.com / HOOP CULTURE / Ekickment
PEAK TP III LOW France : le grand test
Le Français est chauvin. Gouailleur, il est fier de son drapeau tricolore, et ça, Peak l’a bien compris : la Peak TP III low France s’adresse à tous les patriotes des parquets avec un colorway français et fier de l’être. La marque chinoise assume ses ambitions internationales et tente de se faire connaître depuis quelques années : ça fait 3 ans que Tony Parker est sous contrat ; en septembre 2015 c’est Dwight Howard qui a rejoint la firme chinoise, et très récemment, en septembre dernier, c’est Milos Teodosic qui débarque chez Peak. Pour cette TP III Low France, l’équipementier a mis le paquet. Créée spécialement pour les Jeux olympiques de Rio, la chaussure reprend la charte graphique multicolore de événement, tout en faisant comprendre à vos adversaires qu’à vos pieds, c’est la France que vous portez ! Peak a même poussé le vice jusqu’à inscrire la première phrase de la Marseillaise à l’intérieur de la sneaker, sur un liseré bleu blanc rouge… Le diable est dans les détails, dit-on. Une fois la petite larme patriote versée après l’unboxing, je suis frappé par la légèreté de la chaussure. Même en taille 46, on n’a pas l’impression d’avoir deux paquebots mistral aux pieds, et c’est tant mieux.

Confort

Je n’avais jamais porté de Peak avant cette soirée-là. L’enfilage est facile, et la TP III low est vraiment confortable. Les gros lacets bleu et rouge serrent bien le pied. La paire rassure dès les premiers pas, les premiers sauts. Après 2 entraînements de 2 heures, pas d’ampoule, la sneaker est agréable : légère, dotée d’une tige assez basse, elle accompagne parfaitement le pied dans les courses et les changements de rythme. C’est la technologie Foothold qui est à féliciter sur ce coup-là. Bonne surprise donc !

Style

« Etre français, c’est dans ton cœur : on sait d’où l’on vient, où on a grandi ».
Malraux ? Chirac ? Perdu, c’est Tony Parker qui a prononcé cette phrase le mois dernier sur RTL. Bien conscient que le meneur français a un attachement particulier à sa patrie, c’est donc tout naturellement que l’équipementier chinois a lancé cette « french version ». Le bleu blanc rouge est très marqué, allié à des éléments multicolores en hommage aux Jeux Olympique de Rio. Sur l’intérieur de la chaussure est gravé un numéro 9, et l’on retrouve la signature « TP » sur le talon de la sneaker. Cette volonté de proposer une chaussure aussi personnalisée et patriote est à saluer, ça rappelle la sneaker que Coq Sportif avait sorti pour Joakim Noah. Le seul reproche que j’ai concerne l’aspect général de la TP France. Le plastique brillant qui recouvre la chaussure fait un peu « cheap ». Alors bien sûr, on attend d’abord d’une chaussure de basket qu’elle nous suive d’un bout à l’autre du parquet, mais si elle peut être élégante c’est encore mieux.

Traction

Peak vante les mérites de son système « easy move », en argumentant que « le design de la semelle de contact au sol apporte plus d’accroche lors des changements de direction et plus de flexion lors des accélérations ». 
C’est pourtant le point faible de cette Peak TP III low selon moi. J’ai joué 3 fois avec, sur un parquet nettoyé tous les jours et pourtant… très vite la semelle perd de son adhérence si on ne la frotte pas avec ses mains pour la nettoyer. C’est quand même un point négatif, puisqu’on ne joue pas tout le temps sur des parquets dépoussiérés. Et qu’on a autre chose à faire à chaque arrêt de jeu que de frotter vigoureusement ses semelles.

Durée de vie

Pour ce qui est de la durée de vie de la TP III low, et sans regarder ma boule de cristal, elle va tenir. Elle va endurer nos départs, nos sauts, nos changements de rythme et de direction sans faillir. Si l’aspect général n’est pas forcément sexy, la structure est de bonne qualité et le Gradient Dual, système d’amorti développé par Peak, fait le taff sur la durée. Un bon point donc !

La Peak TP III Low France en résumé :

Points forts :

  • Son confort, on est rapidement à l’aise et en sécurité dedans
  • Son style, parce que la french edition est paradoxalement la plus cainri
  • Son poids plume, toujours important pour une sneaker
 

Points faibles :

  • La traction : ça peut glisser si la semelle n’est pas propre
  • Le prix (110 euros) : un peu cher pour une chaussure Peak, sachant que dans la même gamme on a la Dame Time 2 de chez Adidas ou la Kyrie 2 chez Nike.
 

Note finale de la Peak TP III Low France : 4/5

 
Commandez chez B4B la Nike Air Unlimited OG dans son coloris Emerald telle qu'elle fut portée par David Robinson en 1994.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest