113 CLE
89 CHA
99 DEN
109 HOU
110 GSW
103 ATL

Les 10 recrues les plus intrigantes de l’été

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Certaines équipes NBA ont tenté des paris audacieux durant l'été. Voici les joueurs transférés que l'on surveillera le plus à la rentrée.

Isaiah Thomas (Denver Nuggets)

L'intrigue : En quelques mois, Isaiah Thomas est passé de la perspective d'un contrat à plus de 100 millions de dollars avec une franchise historique et où les fans l'adulaient à... ça. Ça, c'est un contrat au minimum vétéran très loin de Boston, chez les Denver Nuggets, avec a priori un rôle de dynamiteur en sortie de banc derrière le backcourt Jamal Murray-Gary Harris.

On avait franchement de la peine pour "IT" en le voyant quitter les Celtics la mort dans l'âme après s'être tué la santé en playoffs malgré le décès brutal de sa soeur. Le peu que l'on a vu de lui à Cleveland dans un contexte particulier et ses bouts de matches avec les Lakers ne sont pas très rassurants, mais on sait ce qu'il vaut des les bonnes conditions. Pourra-t-il intégrer le fait qu'il n'est plus considéré comme un All-Star et un joueur majeur de la ligue ? Et justement ce retour à la case départ, en termes de salaire et de statut, l'incitera-t-il à tout casser et à regagner ses lettres de noblesse ?

Le pari n'est ni coûteux, ni très risqué pour Denver, qui s'offre une arme de destruction massive potentielle avec de l'expérience pour enfin retrouver les playoffs.

Jabari Parker (Chicago Bulls)

L'intrigue : On n'a pas trop aimé sa déclaration sur le fait que les joueurs NBA n'étaient pas payés pour défendre. Du moins les stars. Non seulement Parker n'est pas une star, mais aucune des vraies stars de la NBA n'ont affiché un niveau aussi déprimant que lui en défense jusqu'ici. Pas même James Harden.

A côté de ça, Jabari Parker a un vrai talent offensif, du flair au rebond et des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne si elles n'ont pas été trop endommagées par ses blessures successives. C'est bien là la question.

En quittant Milwaukee pour rejoindre Chicago, "sa" ville, et une équipe des Bulls qui manque de joueurs avec son profil, pourra-t-il s'affirmer comme la star que sa hype laissait supposer à Duke ? Il aura de belles opportunités chez les Bulls et on devrait savoir, au terme de cette saison, comment placer le curseur le concernant. Vraie star en devenir ou simple role player doué ?

Brook Lopez (Milwaukee Bucks)

L'intrigue : Depuis sa très bonne période avec Brooklyn, auréolée d'une participation au All-Star Game (oui, oui), Brook a été progressivement éclipsé par son frère Robin. Pas meilleur, loin de là, mais plus divertissant, notamment pour son obsession maladive pour les mascottes. Brook est sorti du débat sur les meilleurs intérieurs de la ligue faute de régularité et d'impact réel sur les matches malgré les vraies bonnes mains qui ont fait son succès par le passé.

Transparent aux Lakers, le voilà qui débarque à Milwaukee avec le statut de titulaire et la consigne d'étirer le jeu au maximum. Saura-t-il s'adapter à cette nouvelle façon de s'exprimer, tout en étant correct en défense ? Mine de rien, Lopez sera l'un des joueurs les plus expérimentés du groupe et son vécu devrait faire du bien.

On attend de voir maintenant s'il peut retrouver un niveau proche de celui qui l'avait rendu indispensable dans le Brooklyn de Pierce, "KG", D-Will et Joe Johnson. Les Bucks ont besoin de pouvoir compter sur lui.

Nerlens Noel (Oklahoma City Thunder)

L'intrigue : Sam Presti et Bill Donovan n'aiment rien avec autant de passion qu'un joueur long et très athlétique. C'est sans doute pour cette raison qu'ils ont tenté le pari Nerlens Noel. Steven Adams a besoin d'une doublure et les capacités de contreur et de rebondeur de Noel pourront s'avérer utile. Simplement, on ne sait pas si le garçon sera dans l'état d'esprit adapté. Depuis le début de sa carrière, entre blessures, hygiène alimentaire douteuse (cf l'épisode du hot dog) et mauvaises relations avec les coaches, il n'a pas réussi à exprimer ses qualités.

Pourra-t-il accepter de n'être qu'un remplaçant, possiblement avec de faibles minutes dans un premier temps, alors que tout le monde lui rabâche depuis des années qu'il a un potentiel monstrueux ? Il va devoir montrer, avec le temps de jeu qui lui sera imparti, qu'il peut réellement avoir de l'impact au sein d'une équipe très ambitieuse.

Lire la suite