Sexton, une galère proche de l’Ohio

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Collin Sexton serait déjà isolé à Cleveland, alors que les vétérans sont eux-mêmes en guerre avec la direction. Une situation invraisemblable.

Les temps sont durs à Cleveland. Au-delà des résultats sportifs forcément décevants mais un peu prévisibles, l'atmosphère est délétère chez les Cavs. Le départ de Tyronn Lue, Larry Drew qui ne sait pas s'il veut coacher l'équipe au-delà d'un intérim de quelques semaines, Kevin Love blessé, des vétérans qui espèrent être tradés... On pourrait au moins se dire que c'est un contexte possiblement favorable pour que des jeunes prennent les choses en main et se développent plus vite que prévu. Sauf que même dans ce secteur, c'est la débandade. Le cas de Collin Sexton est édifiant. Si on se fie à ce que raconte l'insider Joe Vardon de The Athletic, le rookie est pris dans le tourbillon de négativité qui entoure le groupe.

Rappelons que Sexton a été drafté avec le pick n°8, seul intérêt réel et restant du trade de Kyrie Irving à Boston. Une certaine pression quand on sait l'impact qu'a eu "Uncle Drew" dans cette franchise. Comme 90% des débutants en NBA, l'ancien d'Alabama a les lacunes de son âge. Statistiquement, on a vu pire : 11 points de moyenne à 41% en 23 minutes par match, mais un nombre famélique de passes décisives (2.2 de moyenne) et une influence franchement limitée sur les résultats de l'équipe. Avec un peu de bouteille, un peu peu plus d'opportunités et de la bienveillance autour de lui, tout ça n'aurait rien d'irrémédiable. Ça n'a malheureusement pas l'air d'être le cas. Au contraire.

Sexton brocardé, Korver trahi par le GM

Vardon cite des sources internes, donc des joueurs et/ou des membres du staff, qui estiment que Collin Sexton... "ne sait pas pas jouer". Comprendre par là qu'il n'a aucune intelligence de jeu, ni la moindre idée de comment se comporter dans le schéma d'une équipe professionnelle. En pré-saison, tout le monde vantait la bonne humeur et la compétitivité du jeune meneur. Aujourd'hui, le mot d'ordre serait plutôt l'agacement de le voir en plein brouillard et pas assez touché par les défaites à répétition des Cavs. Sexton n'a que 19 ans et l'une de ses qualités principales en NCAA était justement la détermination. On se souvient qu'il avait failli faire gagner son équipe à 3 contre 5 face à la fac de Minnesota. Pas le genre à lâcher prise, donc... Mais la situation dans l'Ohio aurait déjà touché le moral du meneur. George Hill l'avait pris sous son aile, notamment pour le faire progresser défensivement. Le fossé semble s'être depuis creusé entre les plus jeunes et les vétérans. Ces derniers ne valident plus la moindre directive de la direction, à commencer par celle de mieux accompagner le développement de Sexton.

Il faut dire que les relations se sont distendues depuis que Koby Altman, le GM, et Dan Gilbert, le propriétaire ont décidé de la faire à l'envers à certains. Dans ce même papier de Joe Vardon, on apprend que Kyle Korver devrait déjà être parti de Cleveland depuis quelques mois. Dans son deal signé à l'été 2017, une clause devait permettre au shooteur d'élite de quitter les Cavs, via un trade ou un buy-out, à la minute où LeBron James ne serait plus dans l'équipe. Pas fou, Korver avait senti le vent tourner. Problème : l'accord était visiblement sujet à revirement, puisque Altman a signifié à Korver qu'il souhaitait le conserver pour garder un semblant de compétitivité dans l'équipe. Le All-Star (2015) n'a pas fait de scandale mais n'en pensait pas moins. La présence de Love, JR Smith et d'autres éléments expérimentés l'a en tout cas fait patienter. Ces révélations sur le fonctionnement global de la franchise risquent de faire bouger les choses...

Bonus track