Jahlil Okafor veut rivaliser avec tout le monde

Hier soir, les Sixers sont passés à deux doigt du hold-up face aux Warriors (108-105). Les hommes de Brett Brown ont au moins montré qu'ils sont capable de rivaliser avec n'importe quelle équipe.

Clément BartholoméPar Clément Bartholomé | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jahlil Okafor veut rivaliser avec tout le monde
Pour le choc entre la meilleure et la pire équipe de la Ligue, on ne donnait pas cher de la peau des Philadelphia Sixers. Logiquement, à la pause, les Golden State Warriors menaient 73-54, mais petit à petit Ish Smith (16 points et 9 passes) et ses coéquipiers ont remonté un déficit de 24 points pour revenir à égalité à 22 secondes de la fin. Il a fallu qu'Harrison Barnes inscrive un shoot à trois points à 0,2 seconde de la fin pour sceller le sort du match. Une nouvelle preuve des progrès des Sixers depuis l'arrivée d'Ish Smith, mais malgré tout, Brett Brown et ses hommes ne voient pas ce résultat comme une victoire morale :
"Nous n'avons pas ce sentiment et je ne veux pas que les gars l'aient," explique le coach à CSN Philly. "C'est la beauté du job d'une certaine manière. Vous perdez et vous gagnez. J'aime ça en quelque sorte." "Je ne fais pas dans les victoires morales non plus," ajoute Jahlil Okafor. "Le message c'est que ce soir, c'était l'équipe que nous voulons devenir un jour, l'une des meilleures. On veut continuer à construire et montrer qu'on peut rivaliser avec n'importe qui."
Ce n'est pas la première fois que les Sixers poussent une grosse équipe dans ses derniers retranchements. Ils avaient tenu jusqu'au milieu du quatrième quart temps face aux Cavaliers (défaite 95-85 le 10 janvier) avant d'amener les Bulls en prolongation le match suivant (115-111). Prochain rendez-vous mercredi face aux Atlanta Hawks.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest