Sixième homme de l’année : Jamal Crawford ou J.R. Smith ?

Le match Clippers-Knicks était l’occasion d’admirer le duel pour le titre de sixième homme cette saison. Jamal Crawford a marqué les esprits face à J.R. Smith.

Edwin MalboeufPar Edwin Malboeuf  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Sixième homme de l’année : Jamal Crawford ou J.R. Smith ?
Hier soir, les deux candidats les plus probables au titre de sixième homme de l’année s’affrontaient. Jamal Crawford contre J.R Smith. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le crosseur de Lob City a étrillé le tatoué de la grosse pomme : 27 points à 12/22 et la victoire en prime pour le premier et 6 points à 1/9 aux tirs pour le second. Jamal Crawford a évoqué après le match son adoration pour le Madison Square Garden, lui qui a évolué pendant quatre saisons complètes aux Knicks.
« J’ai joué ici pas mal de temps, et c’est ici que je suis passé de garçon à adulte. J’essaie de venir et de faire la même chose tous les soirs. Mais c’est toujours spécial de revenir au Garden » admet l’arrière des Clippers au NewsDay.
Le duel était très attendu et Jamal Crawford prend sûrement un léger avantage dans la bataille, avec cette première confrontation. Les deux possèdent des stats et des bilans quasi-équivalents : -          Jamal Crawford : 17 points, 2,6 passes, 1,7 rebond et 1 interception à 42% aux tirs, avec un bilan victoire-défaite de 36-17, 3ème à l’Ouest -          J.R Smith : 16 points, 2,8 passes, 5 rebonds et 1,3 interceptions à 39% aux tirs, avec un bilan victoire-défaite de 32-17, 2ème à l’Est Les deux hommes ont des profils similaires, capables de claquer 50 points avec trois équipes différentes (Jamal Crawford avec Chicago, New York, et Golden State) ou bien d’enquiller 11 tirs à trois points (J.R Smith le 14 avril 2009 avec Denver). Les deux possèdent plus d’encre sur leur deux corps réunis qu’un tome de Dostoïevski (c’est dire le nombre de tatoos). Les deux traînent cette réputation de joueur fantasque sur lesquels il est difficile de compter à long-terme. Jamal a effacé cette tendance avec son titre de sixième homme de la saison 2009-2010 avec Atlanta. J.R Smith, est lui plutôt une révélation dans ce rôle de leader du banc avec ses meilleures stats en carrière cette saison. Il alternait entre le cinq majeur et le banc à Denver, mais cette année, il semble avoir trouvé la constance qui lui faisait défaut. Et surtout, on a enfin l’impression que les deux se sont mis à travailler leur basket pour de bon. Ce genre de joueurs peut passer une carrière en jouant uniquement sur leur talent, tant ils en ont plein les mains. Tracy McGrady si tu m'entends... Quid du sixième homme de l’année ? Cela se décidera sûrement au meilleur bilan entre les deux franchises. La revanche le 17 mars à Los Angeles, aidera également à désigner un vainqueur final. A noter que seuls Detlef Schrempf, Ricky Pierce et Kevin McHale ont remporté deux fois le trophée.
Afficher les commentaires (27)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest